Le Maroc compte 100.000 fonctionnaires fantômes

26 avril 2019 - 18h20 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

C’est un chiffre qui donne le tournis. On estime le nombre de fonctionnaires fantômes à quelque 100.000 personnes sur les 800.000 fonctionnaires que compte aujourd’hui toute l’administration marocaine.

Le nombre n’est pas officiel mais ce sont des informations recueillies par le journal Assabah, qui cite des sources au sein du ministère de la fonction publique. Selon le quotidien, c’est au ministère de l’Intérieur que l’on retrouve le plus de fonctionnaires fantômes, principalement au sein des collectivités locales, sans doute plus difficiles à contrôler que les administrations centrales.

Au gouvernement, on reconnaît l’existence de ce phénomène et certains affirment même que des fonctionnaires perçoivent toujours leur salaire alors qu’ils sont installés depuis de nombreuses années à l’étranger, tandis que d’autres sont tout simplement décédés et leurs proches ou leur familles touchent toujours la solde.

D’autres types de fonctionnaires et non des moindres profitent également de cette situation pour être payés par l’administration sans exercer la moindre activité ou même faire acte de présence. Il s’agit, selon Assabah, de hauts cadres qui sont couverts par certains ministres. Le journal ne donne aucun détail sur cette situation et ne s’avance pas non plus à citer les noms des ministres.

Ce phénomène des fonctionnaires fantômes peut être combattu, encore faut-il qu’il y ait une réelle volonté politique, ce qui ne semble pas être le cas d’après plusieurs observateurs interrogés par le journal. Malgré les appels à une moralisation de la vie politique et publique et même les menaces à l’encontre de ces fonctionnaires, les pouvoirs publics ne sont jamais passés véritablement à l’action. Ce même gouvernement s’est même félicité dernièrement d’avoir révoqué plus de 3.000 fonctionnaires depuis le premier à l’époque d’Abdelilah Benkirane. A ce rythme-là, il faudra encore quelques siècles pour en venir à bout.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Administration - Mustapha El Khalfi

Aller plus loin

Le Maroc en guerre contre les « fonctionnaires fantômes »

La ministre déléguée chargée de la Transition numérique, Ghita Mezzour, a déclaré que le Maroc dispose d’un important arsenal juridique pour lutter contre le phénomène des «...

Maroc : des centaines de « fonctionnaires fantômes » radiés, d’autres sanctionnés

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch a déjà radié de la fonction publique près de 300 « fonctionnaires fantômes » depuis son installation. 500 autres se sont vus notifier un...

Plus de 90 000 fonctionnaires marocains payés à ne rien faire

La ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, n’a pas souhaité ouvrir une enquête...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Maroc : une nouvelle hausse des salaires en discussion

Une nouvelle hausse des salaires pour les fonctionnaires marocaines serait actuellement en discussion au sein du gouvernement. La nouvelle a été confirmée par le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des...

Le salaire minimum augmentera au Maroc, mais dans quelle proprotion ?

Le gouvernement se réunira, jeudi, lors d’un conseil au cours duquel seront examinés sept projets de décrets dont celui relatif à la fixation du montant du Salaire minimum légal dans l’industrie, le commerce, les professions libérales et l’agriculture.

Plus de 90 000 fonctionnaires marocains payés à ne rien faire

La ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, n’a pas souhaité ouvrir une enquête sur le scandale des fonctionnaires fantômes, estimés à plus de 90 000 dans...

Le Maroc simplifie encore plus les procédures administratives

Le gouvernement entend simplifier et digitaliser prochainement quelque 2500 procédures. C’est ce qu’a déclaré Ghita Mezzour, ministre de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, à la Chambre des représentants.

Le Maroc s’oriente vers une administration sans papier avec une nouvelle plateforme numérique

Le ministère délégué chargé de la Transition numérique entend développer une plateforme dénommée « le compte numérique de l’usager » pour améliorer la qualité des services de l’administration aux usagers.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Maroc : révision de l’impôt sur le revenu

Le gouvernement marocain, via son porte-parole Mustapha Baitas, a annoncé une révision de l’Impôt sur le revenu (IR) avec pour objectif d’augmenter les revenus des employés et fonctionnaires.

Maroc : conflit au sein des cabinets ministériels

Les membres de cabinets ministériels au Maroc se déchirent sur les prérogatives. À l’origine de ce conflit, le retard observé dans la nomination de nouveaux secrétaires généraux.

Ramadan 2023 au Maroc : voici les horaires des administrations

En raison du mois de Ramadan qui démarre dans quelques jours, les horaires de travail dans les administrations, les établissements publics et les collectivités territoriales seront modifiés.