Maroc : un syndicat exige 1000 DH de plus pour les fonctionnaires

20 avril 2022 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le Syndicat de l’Union marocaine du travail (UMT) a adressé une note au gouvernement demandant, entre autres, une augmentation de 1000 DH sur le salaire des fonctionnaires et des employés du secteur public.

Dans un contexte marqué par une forte inflation et la dégradation du pouvoir d’achat des Marocains, le syndicat a appelé à ce que le salaire minimum du secteur soit porté à 4000 DH. Une revendication qui fait partie de 66 points répartis en dix axes.

L’UMT exige également la diminution de la pression fiscale sur les citoyens notamment la suppression de l’impôt sur les pensions de retraite ainsi que l’élaboration d’une offre de logement adéquate pour les fonctionnaires.

A lire : Fonction publique : voici le salaire moyen au Maroc en 2021

Par ailleurs, la centrale syndicale a également appelé à l’intégration de tous les détenteurs d’un bac+5, à l’instar des pharmaciens et des chirurgiens-dentistes. Cette disposition prévoit une augmentation importante des salaires qui variera entre 3 600 et 3 900 DH pour cette catégorie.

Pour rappel, en 2021, la fonction publique comptait 570 769 fonctionnaires civils, selon les chiffres officiels.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Administration - Gouvernement marocain

Aller plus loin

Les fonctionnaires fantômes de Rabat en discussion au parlement

Un groupe parlementaire a interpellé le gouvernement sur l’affaire des fonctionnaires fantômes à Rabat. Asmaa Rhlalou, présidente de la commune a récemment fait savoir qu’ils...

Maroc : bonne nouvelle pour les nouveaux papas

Le gouvernement marocain a approuvé samedi un amendement à la législation du travail, augmentant, le congé parental payé aux hommes, de trois à quinze jours.

Maroc : tenue correcte exigée dans l’administration publique

Les fonctionnaires marocains sont désormais invités à soigner leur tenue vestimentaire sur leur lieu de travail. Les costumes complets avec cravate ou une djellaba...

Pour limiter la fuite des cerveaux, le Maroc augmente le salaire des médecins

À compter de 2023, les médecins, pharmaciens et dentistes du secteur public verront leur rémunération et leur statut professionnel revalorisés. Cette mesure prise par le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Maroc : une nouvelle hausse des salaires en discussion

Une nouvelle hausse des salaires pour les fonctionnaires marocaines serait actuellement en discussion au sein du gouvernement. La nouvelle a été confirmée par le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des...

Augmentations de salaires au Maroc : deux milliards de dirhams en jeu

​Les négociations entre le gouvernement et les syndicats sur les augmentations de salaires et la révision du régime de l’impôt sur le revenu (IR) trébuchent encore. Entre la demande des partenaires sociaux et l’offre de l’exécutif, il y a 2 milliards...

Ramadan 2023 au Maroc : voici les horaires des administrations

En raison du mois de Ramadan qui démarre dans quelques jours, les horaires de travail dans les administrations, les établissements publics et les collectivités territoriales seront modifiés.

Le Maroc en guerre contre les « fonctionnaires fantômes »

La ministre déléguée chargée de la Transition numérique, Ghita Mezzour, a déclaré que le Maroc dispose d’un important arsenal juridique pour lutter contre le phénomène des « fonctionnaires fantômes ».

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

Coup d’accélérateur pour le TGV Kénitra-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé un appel d’offres pour la construction d’une voie ferrée à grande vitesse de 375 kilomètres reliant Kénitra à Marrakech.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.