Maroc : tenue correcte exigée dans l’administration publique

9 août 2022 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Les fonctionnaires marocains sont désormais invités à soigner leur tenue vestimentaire sur leur lieu de travail. Les costumes complets avec cravate ou une djellaba traditionnelle, sont ainsi recommandés. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le gouvernement.

L’Exécutif veut redonner une nouvelle apparence à l’administration. Ceci passe par l’image des fonctionnaires, qui seraient « mal vêtus », selon le constat fait par le chef du gouvernement, Aziz Akannouch. Dans une note, le ministère chargé des Relations avec le Parlement, a indiqué que ceux-ci doivent désormais soigner leur tenue vestimentaire, rapporte Al Ahdath Al Maghribiya.

À lire : Maroc : le ministère de l’Intérieur veut faire le ménage au sein de l’administration territoriale

Il a été constaté que les fonctionnaires marocains ne se soucient pas de leur apparence, que ce soit sur leurs lieux de travail ou lorsqu’ils sont directement en contact avec les citoyens, dénonce la note, ajoutant que le constat est le même quand ils ont des réunions officielles en interne et en externe, ou même lorsqu’ils reçoivent des invités étrangers.

À lire : Fonction publique : voici le salaire moyen au Maroc en 2021

Une situation embarrassante, d’autant plus qu’ils sont censés représenter le gouvernement et l’administration publique, et choisir une tenue conforme à ces exigences, souligne le journal. Pour pallier à cette situation, le ministre a exigé le port de vêtements représentatifs de l’administration publique, estimant que cela contribuera à améliorer l’image de la fonction publique.

Sujets associés : Administration - Aziz Akhannouch - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Ministère de la fonction publique et de la modernisation de l’administration

Aller plus loin

Maroc : un syndicat exige 1000 DH de plus pour les fonctionnaires

Le Syndicat de l’Union marocaine du travail (UMT) a adressé une note au gouvernement demandant, entre autres, une augmentation de 1000 DH sur le salaire des fonctionnaires et...

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère...

Maroc : le ministère de l’Intérieur veut faire le ménage au sein de l’administration territoriale

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, entend revoir les critères de nomination des walis et des gouverneurs. Il fera également le ménage au sein de l’administration...

Fonction publique : voici le salaire moyen au Maroc en 2021

Le salaire moyen dans la fonction publique au Maroc a connu une hausse de 15,71 % lors de la dernière décennie, selon le ministère de l’Économie et des finances.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Plus de 90 000 fonctionnaires marocains payés à ne rien faire

La ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, n’a pas souhaité ouvrir une enquête sur le scandale des fonctionnaires fantômes, estimés à plus de 90 000 dans...

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

Maroc : une commission mise en place pour la gestion de l’approvisionnement en eau potable

La question liée à la gestion de l’approvisionnement en eau potable a fait l’objet d’une réunion présidée par le Chef du Gouvernement, Aziz Akhannouch.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Maroc : vers la généralisation de la vidéosurveillance dans les villes

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la généralisation de l’installation de systèmes de vidéosurveillance afin de renforcer la sécurité dans les villes et provinces du Maroc.

Maroc : la grande réforme du Code de la famille est lancée

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, le gouvernement d’Aziz Akhannouch s’active pour la réforme du Code de famille.

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.

Maroc : tenue correcte exigée dans l’administration publique

Les fonctionnaires marocains sont désormais invités à soigner leur tenue vestimentaire sur leur lieu de travail. Les costumes complets avec cravate ou une djellaba traditionnelle, sont ainsi recommandés. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par...

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.