France 24 interdite de tournage au Maroc

23 janvier 2015 - 23h33 - Maroc - Ecrit par : J.L

Les autorités marocaines ont interdit ce vendredi le tournage de l’émission de France 24 "Hadith Al Awassime" à Rabat. Le journaliste Jamal Boudouma, animateur de l’émission et son staff ont même été retenus par le Pacha de la ville et des agents des Renseignements généraux (RG), dans une villa de la route des Zaërs, de la capitale marocaine, d’après Noonpress.

L’émission dédiée à l’art de la satire recevait dans un hôtel de Rabat, l’humoriste marocain Ahmed Snoussi, alias "Bziz", le caricaturiste Khalid Gueddar et la journaliste Sanaa El Aji.

Selon la Wilaya de Rabat, le staff de France 24 a été surpris alors qu’il tournait secrètement l’émission "Hadith Al Awassime", sans que le tournage n’ait été autorisé par le ministère de la Communication. Jamal Boudouma affirme pour sa part qu’il a été autorisé à tourner son émission par le département de tutelle.

Les forces de l’ordre auraient même obligé le staff de la chaîne de télévision satellitaire française à leur remettre les enregistrements de l’émission.

D’après plusieurs observateurs interrogés par Al Yaoum24, les autorités marocaines auraient interdit le tournage de l’émission de France24, en réaction à l’invitation il y a trois jours par la chaîne de télévision française du boxeur Zakaria Moumni, qui a accusé de torture plusieurs responsables marocains.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Bziz - Médias - Zakaria Moumni - France 24 - Ministère de la Communication

Aller plus loin

Une émission de France 24 interdite de tournage au Maroc

Moins de 24h avant la visite du président français Emmanuel Macron au Maroc, les autorités marocaines viennent d’interdire le tournage d’une émission de la chaîne France 24.

Le Maroc expulse deux journalistes français

Deux journalistes français de l’agence Premières Lignes ont été interpellés dimanche par la police au siège de l’Association Marocaine des Droits de l’Homme (AMDH), à Rabat, où...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Une chaîne marocaine accusée d’offense au roi Mohammed VI

La chaîne de télévision d’information en continu marocaine, Medi 1 TV est sous le feu des critiques des Marocains qui l’accusent d’avoir offensé le roi Mohammed VI.