Recherche

La Marocaine Audrey Azoulay, prochaine Première ministre française ?

© Copyright : DR

11 mai 2022 - 14h20 - Monde - Par: S.A

La Franco-marocaine Audrey Azoulay, directrice de générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) pourrait remplacer Jean Castex à Matignon, le président réélu Emmanuel Macron comptant nommer une femme de gauche à ce poste. Valérie Rabault et de l’ex-directrice de cabinet de Manuel Valls, Véronique Bédague ont, elles, déjà décliné cette offre.

Audrey Azoulay nommée Premier ministre pour le second quinquennat du président de la République française Emmanuel Macron ? Les supputations vont bon train. Si sa nomination venait à se confirmer, la Franco-marocaine deviendrait la deuxième femme à occuper le poste, après Édith Cresson (mai 1991-avril 1992).
Née le 4 août 1972 à Paris dans une famille juive marocaine originaire d’Essaouira, Audrey est la fille du journaliste et homme politique marocain André Azoulay, conseiller du roi du Maroc Hassan II à partir de 1991, puis de Mohammed VI, et de la femme de lettres Katia Brami. Elle a fréquenté le lycée parisien Janson-de-Sailly de la 6ᵉ à la terminale au lycée parisien Janson-de-Sailly. En 1994, elle décroche une maîtrise de sciences de gestion de l’université Paris-Dauphine (1994) et un master en administration des affaires (MBA) à l’université de Lancaster (Royaume-Uni). Audrey fut élève de l’Institut d’études politiques de Paris, section « Service public » en 1996, avant d’entrer à l’ENA en 1998 au sein de la promotion Averroès (1998-2000).

À lire : France : La Franco-marocaine Audrey Azoulay ministre de la Culture

Alexis Kohler, actuel secrétaire général de L’Élysée et homme de confiance d’Emmanuel Macron depuis son passage au ministère de l’Économie et Agnès Pannier-Runacher, actuelle ministre de l’Industrie de Jean Castex sont de cette promotion. Le premier poste qu’elle occupera après sa sortie de l’ENA est celui d’administratrice civile, affectée au secrétariat général du gouvernement. Après la Chambre régionale des comptes d’Île-de-France, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), cette ancienne de l’ENA a intégré l’exécutif sous la présidence de François Hollande. Elle a été nommée conseillère du président, chargée de la culture et de la communication de 2014 à 2016, puis ministre de la Culture dans le second gouvernement de Manuel Valls et celui de Bernard Cazeneuve.

À lire : Le Maroc prend la présidence du groupe arabe de l’Unesco

Depuis 2017, Audrey Azoulay est la directrice générale de l’UNESCO. Mère de deux enfants, un garçon et une fille, nés de son mariage avec François-Xavier Labarraque, haut fonctionnaire, enseignant et consultant, rencontré lors de ses études à Sciences Po Paris. Son époux est le président de la société Garum conseil, « conseil en stratégie et management, innovation, développement et pilotage de grands projets », elle partage sa vie avec président de la société Garum conseil, « conseil en stratégie et management, innovation, développement et pilotage de grands projets ». Du haut de ses expériences, Audrey Azoulay a l’étoffe d’un Premier ministre. Elle répond d’ailleurs au profil recherché par Emmanuel Macron : le nouveau Premier ministre devra avoir une fibre à la fois « sociale, environnementale et productive ».

Mots clés: France , Audrey Azoulay

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact