Recherche

France : Moustapha, tué pour avoir défendu sa fille

Moustapha Aich

26 décembre 2019 - 20h00 - Monde

Moustapha, un Marocain de 44 ans dont la disparition dimanche soir a été signalée par son épouse, a été retrouvé mort dans la nuit de lundi à mardi dans un parc. Trois suspects habitant le voisinage, ont été arrêtés et mis en examen.

Triste sort que celui réservé à ce père de famille qui, selon les témoignages des voisins, était un homme sans histoires. Dimanche soir, son épouse prévient la police de sa disparition, après avoir découvert des traces de sang et le portable de son mari au sol devant leur domicile. Lundi, la police procède à l’arrestation de Yassine, un jeune de 23 ans, d’origine marocaine, après que les voisins ont appelé la police pour signaler que le jeune homme était rentré la nuit affirmant « avoir tué quelqu’un ».

Selon plusieurs habitants du quartier, Yassine avait eu une altercation avec Moustapha au début du mois, au sujet de sa fille adolescente, harcelée depuis plusieurs semaines par le jeune homme. La mort de l’homme de 44 ans aurait-elle un rapport avec cet incident ? A l’étape actuelle de l’enquête, difficile de confirmer cette thèse. Une fois interpellé, Yassine se dépêche d’avouer le meurtre ainsi que l’endroit où il a laissé le corps inanimé de sa victime. Il s’agit du parc du Sautour, un espace vert de 17 hectares à l’entrée de la ville, rapporte LeParisien.

Sur la base des confessions de Yassine, les enquêteurs avaient fouillé le parc et ses environs toute la journée du lundi, à la recherche du corps de Moustapha. Mais hélas ! C’est un jeune homme de la ville qui a fini par retrouver le corps à 00 h 15. Il était enterré en bordure d’un chemin, caché par des fourrés, sur une butte. Les enquêteurs des Mureaux, en reconsidérant les faits, ont décidé d’établir les conditions dans lesquelles le corps a été transféré dans le parc. L’hypothèse d’une complicité saute aux yeux des enquêteurs qui considèrent que Yassine a dû bénéficier de l’aide de certaines personnes qu’il essaye de protéger. Ils étaient sur la bonne voie, puisque les déclarations de Yassine ont évolué, conduisant à l’interpellation de sa compagne et du frère de celle-ci.

Les trois personnes ont été déférées et mises en examen, après les débats contradictoires, pour meurtre, en ce qui concerne Yassine, âgé de 23 ans ; pour modification de scène de crime en ce qui concerne sa compagne ; et pour modification de scène de crime et recel de cadavre quant au frère de cette dernière. Ils ont également été placés en détention provisoire.

La mort de Moustapha a suscité une vague de solidarité autour de ses proches. Une cagnotte a été lancée sur Internet mardi matin. Mercredi soir à 18 h 30, plus de 25.000 € ont pu être mobilisés. Un hommage se prépare pour honorer la mémoire du quadragénaire qui avait grandi aux Mureaux, dans le quartier de la Vigne Blanche. Jusqu’à ce mercredi soir, le mobile du crime reste encore non établi. Les auditions sont compliquées en raison de la nécessité d’avoir un interprète pour Yassine, Marocain comme la victime, indique la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact