Recherche

France : le port de voile désormais interdit dans les compétitions sportives

© Copyright : DR

10 avril 2021 - 12h20 - Sport - Par: J.K

Dans la soirée du 7 avril 2021, le Sénat français a voté pour l’interdiction des signes religieux visibles lors des compétitions sportives. Parmi ces signes, le voile.

Désormais, « pour la participation aux événements et compétitions sportifs organisés par les fédérations sportives et les associations affiliées », il faudra se passer du voile pour les femmes voilées. C’est la décision prise par les sénateurs qui, depuis quelques jours, analysent le projet de loi sur le respect des principes républicains. Ainsi, plusieurs révisions ont été faites pour le renforcement de la neutralité dans le monde sportif, d’où l’interdiction du voile.

Toutefois, bien que le voile n’ait pas été concrètement pointé, cette décision vise principalement les femmes voilées. Puisque depuis la sortie de ce projet de loi contre le séparatisme, plusieurs décisions jouent en défaveur des femmes musulmanes. Par ailleurs, cette proposition du sénateur Michel Savin (LR), a obtenu 183 approbations contre 137 rejets. Dans cet examen, l’article 25 a été voté et préconise la signature d’un contrat d’engagement républicain par les fédérations et associations sportives, mais également en apportant des retouches pouvant éliminer « le fait religieux dans le monde du sport ».

Il en est de même pour le domaine universitaire où les sénateurs ont également inséré une décision qui veut que les statuts des fédérations sportives agréées signalent l’interdiction « de toute action de propagande ou prosélytisme religieux ». De plus, « l’adhésion à une association sportive affiliée à une fédération vaudra de respecter le contrat d’engagement républicain », ont-ils inséré dans le projet de loi. Par ailleurs, dénoncer « toute atteinte à la laïcité ou à l’intégrité physique et morale des personnes constatée ou portée à sa connaissance », est désormais obligatoire.

Cependant, ces diverses propositions figurant dans le projet de loi inquiètent. Car « quand on crée des lois très vagues, on crée un outil de répression qui peut être utilisé très largement. Ces lois donnent des armes de guerre à d’éventuels gouvernements moins respectueux des droits humains », a estimé Anne-Sophie Simpere, avocate auprès d’Amnesty International, dans une intervention sur la chaîne Public Senat.

Mots clés: Voile islamique

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact