Recherche

Fret maritime au Maroc : nouvelle taxe en vue

© Copyright : DR

28 avril 2021 - 12h40 - Economie - Par: J.D

Les importateurs marocains seront désormais assujettis à une nouvelle taxe de 250 dirhams applicables à chaque conteneur acheminé par d’autres prestataires. Ainsi en a décidé Sealand-Maersk tentant de récupérer pour elle, la branche du transport des conteneurs vers les lieux de livraison.

La décision qui prend effet à partir du 1ᵉʳ mai, va s’appliquer à tous les conteneurs de type « dry » (secs) et « reefer » (frigorifiques) en provenance de l’Europe et de la Méditerranée et dont la livraison est assurée par une autre structure que la filiale de Maersk dans les ports de Casablanca, Agadir et Tanger, a expliqué le quotidien l’Économiste.

Selon le journal, cette nouvelle donne va mettre fin à la pratique actuelle qui donne la liberté aux importateurs de faire assurer par un prestataire de son choix, le transport des conteneurs vers les lieux de livraison. « Désormais, cette pratique devrait tirer à sa fin si l’importateur consent à supporter un surcoût de 250 dirhams », prévient en outre, le journal qui fait remarquer Sealand veut s’occuper lui-même de l’acheminement des conteneurs.

Et le journal de révéler que la firme internationale de la logistique maritime a pris une telle décision pour assurer « un meilleur contrôle sur ses équipements, une optimisation de leurs transports terrestres à l’export et une meilleure gestion des flux de ses conteneurs vides au niveau des dépôts ».

En plus de cette taxe, le leader des conteneurs recommande un système de planification des rendez-vous qui doivent être pris 24 heures à l’avance. Ce qui impactera les délais de livraison des importations, ajoute l’Économiste.

En revanche, analyse le quotidien, la nouvelle taxe intervient dans un contexte financier tendu par la crise sanitaire du Covid-19 qui avait déjà engendré une désorganisation du transport maritime marquée par une hausse des prix du fret de conteneurs. Et le journal de faire observer que manifestement la nouvelle taxe va renchérir les charges aux opérateurs portuaires déjà confrontés à une conjoncture difficile.

Mots clés: Maritime , Casablanca , Agadir , Tanger

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact