Tanger Med : des puces électroniques pour accélérer les passages

7 mai 2021 - 14h20 - Economie - Ecrit par : J.K

Tanger Med œuvre pour l’amélioration de ses services. C’est dans ce sens qu’un système dématérialisé fondé sur la technologie RFID a été installé pour superviser les passages portuaires.

Le système mis en place est composé des tags ou puces électroniques scannés spontanément comme dans les péages autoroutiers. Ces puces facilitent la reconnaissance du circuit des unités de fret, remorques et conteneurs, de même que l’historique de leurs mouvements et autres, de façon automatisée et à plein temps, informe L’Economiste. Pour la dématérialisation de l’Autorisation de Mouvement portuaire (AMP), cette technologie sera d’abord utilisée à l’export. Quant à la plateforme technique installée, elle permet la programmation et la consultation des tags RFID via des apps mobiles et assure le pointage des unités de fret « taguées » pendant les points de contrôle et pour identifier leur destination.

Par ailleurs, le port Tanger Med a également procédé à l’informatisation de la déclaration sommaire et du bon à délivrer afin de réduire les délais de traitement des données et de faciliter les opérations de saisie des informations. Désormais, on peut procéder à la vérification à l’aide d’une interface intuitive et accessible sur ordinateur, tablette, téléphone et autres. De plus, avec cette stratégie, l’intégration automatique des données entre opérateurs et Tanger Med a été prise en compte pour rendre plus sûr le traitement des opérations portuaires relatives à la procédure de contrôle à l’importation.

En outre, une plateforme numérisée pour publier et consulter les appels d’offres du groupe Tanger Med nommée i-Procurement a été installée pour permettre aux fournisseurs souhaitant prendre part aux consultations et appels d’offres de se renseigner en ligne et de gérer leur compte à travers une interface spécialement consacrée.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Exportations - Hi Tech - Compétitivité - Développement - Portuaire - Logistique

Aller plus loin

Les entreprises marocaines doivent s’adapter ou mourir

Pour continuer à exister pendant cette crise du coronavirus, les entreprises marocaines doivent innover. Elles doivent s’adapter à la situation actuelle, car la demande...

Port Dakhla Atlantique, une infrastructure qui fait rêver

Lancée par le roi Mohammed VI à Laâyoune à l’occasion du 40e anniversaire de la Marche Verte, la construction de Dakhla Atlantique, un port en eau profonde extérieur à la baie,...

Le port de Tanger Med conforte sa position de leader

Encore de bonnes nouvelles venues du complexe portuaire de Tanger Med qui continue de multiplier les performances pour améliorer sa position dans le cercle restreint des ports...

Tanger Med : les ambitions d’APM Terminals pour le second terminal à conteneurs

APM Terminals ambitionne de faire du second terminal à conteneurs de Tanger Med 2 qu’il exploite, une infrastructure bien plus imposante en termes de capacité. C’est dans ce...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.

Le Maroc dans le top 10 des marchés mondiaux de Renault

Le Maroc est désormais le dixième marché mondial de Renault et le premier de toute la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) en termes de ventes, avec 44 497 véhicules vendus au cours des neuf premiers mois de l’année 2023.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé de 66,6%, au lieu de 45,4% un an auparavant, indique la Direction des...

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Israël va financer l’institutionnalisation du forum du Néguev

Le bureau du Premier ministre israélien Yair Lapid a annoncé dimanche l’intention de son gouvernement d’accompagner l’institutionnalisation et le financement du Forum du Néguev, auquel participe le Maroc.

Le Maroc profite grandement de la forte augmentation des ventes de phosphate

À fin août dernier, les recettes des exportations marocaines de phosphates et de dérivés ont fortement augmenté, atteignant 7,89 milliards de dirhams (MMDH), soit une progression de 67,7% par rapport à un an auparavant.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.