Recherche

Le trafic portuaire au Maroc malmené par la crise sanitaire

© Copyright : DR

22 avril 2021 - 05h20 - Economie - Par: J.K

Le trafic portuaire global du Maroc se porte bien malgré la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19. À en croire le ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, il est passé de 153,1 millions de tonnes en 2019, à 172,1 millions de tonnes en 2020, soit une hausse de 12,4 %.

Ce résultat s’explique d’abord, par la montée en charge de l’exploitation du port de Tanger Med II et du Nouveau port de Safi, et ensuite par l’évolution positive des trafics liés aux phosphates, ainsi qu’aux céréales dont le volume importé a atteint un record jamais connu par le Maroc.

Les importations se sont établies au titre de l’année 2020 à plus de 66,3 millions de tonnes (+6,9 % par rapport à l’année 2019), marquant ainsi une hausse des importations des céréales (9,4 millions de tonnes/+35,2 %), du charbon (10,4 millions de tonnes/+3,1 %), du soufre (7,2 millions de tonnes/+8,8 %), de l’ammoniac (1,9 millions de tonnes/+17,5 %) et des hydrocarbures (13,1 millions de tonnes/+3,2 %).

En ce qui concerne les exportations, elles ont atteint en 2020 un volume d’environ 40,9 millions de tonnes (+8,6 % par rapport à l’année 2019), principalement grâce au phosphate brut (10 millions de tonnes/+4,3 %), aux engrais (11,7 millions de tonnes /+34,4 %), aux conteneurs (4,7 millions de tonnes/+10,4 %), au clinker (1,3 millions de tonnes /+14,7 %) et à l’acide phosphorique (3,5 millions de tonnes /−9,2 %).

Avec un volume de 5,1 millions de tonnes en 2020, le trafic du cabotage entre les ports marocains a chuté de 7,3 % par rapport à l’année précédente. Ainsi, le complexe portuaire de Tanger Med s’est imposé comme plateforme logistique incontournable dans le bassin méditerranéen en matière de transbordement, atteignant un niveau record de 59,8 millions de tonnes durant l’année 2020, soit une progression notable de 24,7 % par rapport à l’année 2019.

Toutefois, fait observer le ministère, la crise sanitaire a impacté négativement certains trafics, comme celui des véhicules neufs produits au Maroc, qui a atteint 425 378 unités au cours de l’année 2020, dont plus de 75,5 % à l’export, soit une baisse de 27,8 % par rapport à l’année précédente, due à la suspension temporaire de l’activité des principaux opérateurs au Maroc.

Du côté du trafic des passagers, les ports marocains ont enregistré une baisse de 80,4 % par rapport à 2019, (environ un million de PAX en 2020), à cause de la suspension des voyages internationaux et des mesures sanitaires. Pour le trafic de croisière, les ports marocains ont enregistré 27 339 croisiéristes, soit une baisse de 85,9 % par rapport à l’année 2019. Baisse également au niveau volume des débarquements des produits de la pêche maritime côtière et artisanale. Au cours de l’année 2020, le trafic a connu un repli de 7,1 % pour s’établir à 1,29 million de tonnes.

Mots clés: Importations , Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Ministère de l’Equipement et du Transport , Exportations , Trafic , Automobile , Portuaire

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact