Gaza : Ehud Barak appelle à l’instauration d’une force arabe de paix incluant le Maroc

17 octobre 2023 - 22h00 - Monde - Ecrit par : S.A

L’ancien Premier ministre israélien, Ehud Barak, se dit préoccupé par la guerre entre son pays et le mouvement du Hamas. Il plaide pour la mise en place d’une force de maintien de la paix à Gaza incluant le Maroc.

Une solution pour maintenir la paix à Gaza. Dans une interview avec le magazine britannique The Economist, Ehud Barak appelle à l’instauration d’une force arabe composée du Maroc, de l’Égypte et des Émirats arabes unis (EAU) qui s’assignera pour mission de maintenir la paix à Gaza. Selon lui, la meilleure solution, une fois que les capacités militaires du Hamas auront été suffisamment réduites, serait de rétablir l’Autorité palestinienne à Gaza. En 2007, cette entité gouvernementale qui administre les habitants arabes de Cisjordanie et de la bande de Gaza dans les zones A et B de Palestine définies par les accords d’Oslo II avait été évincée de Gaza par le Hamas lors d’un coup d’État sanglant. Son président Mahmoud Abbas a d’ailleurs indiqué dimanche lors d’un entretien avec le président vénézuélien Nicolás Maduro que « les politiques et les actions du Hamas ne représentent pas le peuple palestinien », fait savoir l’agence de presse officielle palestinienne Wafa.

À lire : Guerre Hamas-Israël : les États-Unis sollicitent l’aide du Maroc

« Il faudra donc une période intermédiaire au cours de laquelle Israël capitulera devant la pression internationale et remettra Gaza à une force arabe de maintien de la paix, qui pourrait inclure des membres tels que l’Égypte, le Maroc et les Émirats arabes unis », souligne Ehud Baraka. Selon lui, ces forces serviront à sécuriser la zone jusqu’à ce que l’autorité palestinienne puisse en prendre le contrôle. Le vice-Premier ministre et ministre israélien de la Défense de 2007 et 2013 expliquera que les autres pays de la région ne semblent pas, pour l’instant, vouloir fournir de troupes à une telle force. « Et puis, il y a le grand bilan qui sera fait en Israël une fois la guerre terminée. Des questions seront posées sur les responsables des échecs en matière de renseignement et de planification », ajoute-t-il.

À lire :Les Marocains manifestent pour la Palestine

Depuis l’attaque surprise et spectaculaire du Hamas et la riposte d’Israël, environ 2778 Palestiniens ont été tués à Gaza et 9 938 autres ont été blessés, selon le bilan actualisé lundi du ministère de la Santé de Gaza. Quant au nombre de morts dans l’enclave contrôlée par le Hamas, il est monté à 2 215 morts, dont 724 enfants, selon un dernier bilan des autorités locales vendredi soir.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Israël - Palestine

Aller plus loin

Palestine : vers la création d’une force interarabe incluant le Maroc ?

La création sous l’égide des États-Unis d’une force militaire multinationale composée de pays arabes et incluant le Maroc était au cœur d’une discussion à Washington en marge...

Drame de Gaza : le Maroc envoie une aide humanitaire « urgente »

Le roi Mohammed VI vient d’ordonner l’envoi d’une aide humanitaire « urgente » à la population palestinienne, dans un contexte d’exacerbation des tensions dans la bande de Gaza,...

Les Marocains manifestent pour la Palestine

De nombreux Marocains ont manifesté samedi à Rabat en solidarité avec le peuple palestinien. Le Parti du progrès et du socialisme (PPS) appelle à « l’arrêt de l’agression...

Israël-Palestine : la nouvelle bourde d’Abdelilah Benkirane

Dans un contexte d’escalade des tensions israélo-palestiniennes, le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, exige l’expulsion du chef du...

Ces articles devraient vous intéresser :