Recherche

Grèce : les migrants victimes de plus en plus d’actes « racistes et xénophobes »

© Copyright : DR

15 novembre 2019 - 19h30 - Société

Les incidents racistes et xénophobes envers les migrants en Grèce inquiètent le Réseau d’Enregistrement des incidents de violence raciste (RVRN). Le réseau plaide dès lors pour le transfert en sécurité des réfugiés et pour leur adaptation en douceur dans leurs structures d’accueil », est-il indiqué dans un communiqué.

Coordonné par le Haut-commissariat aux Réfugiés (HCR) de l’ONU, ce réseau rassemble une quarantaine d’ONG de défense des droits humains.

Ces organisations sont témoins des conditions de vie exécrables de plus de 34.000 migrants, qui vivent actuellement sur les cinq îles « hot-spots », prévues pour en accueillir en moyenne 6.300, précise le RVRN.

La même source indique que l’accueil sur le continent grec s’est heurté à des réactions hostiles.

Au nombre de ces réactions, il y a des manifestations contre l’arrivée des demandeurs d’asile organisées dans plusieurs villes du pays, notamment à Yannitsa (nord), Nea Vrasna (nord) et à Naoussa (Péloponnèse), et l’agression d’un élève iranien à la sortie de son collège à Thessalonique.

Une enquête de la police a été donc ouverte, fait savoir la même source. A cela s’ajoute l’incident créé par un groupe de nationalistes ayant invité les habitants à un barbecue avec porc et alcool, devant un camp de réfugiés à Diavata (nord).

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact