Recherche

Hassan II arrêté par Mohammed V pour avoir manifesté contre les Français

© Copyright : DR

6 juillet 2015 - 19h03 - Maroc

Le 29 janvier 1944, un soulèvement populaire contre le protectorat français à Rabat, pour dénoncer l’arrestation des leaders du mouvement national par les autorités du protectorat, est réprimé dans le sang par la France. Hassan II, alors prince héritier, faisait partie des manifestants.

Dans "La Mémoire d’un Roi", le défunt monarque revient sur cet épisode de sa vie. Il était âgé à l’époque de 15 ans et scandait avec ses trois camarades du collège royal : "Nous obtiendrons l’indépendance".

"Ce jour-là, une foule de manifestants envahit les rues de Rabat, criant des slogans en faveur de l’indépendance. L’écho de leur clameur parvenait jusqu’au collège où j’étais. Alors j’ai fait le mur et je suis allé les rejoindre.

Les événements ont connu une tournure dramatique, puisqu’il y a eu des morts, et ma réaction a placé mon père dans une situation délicate. En effet, mon geste avait profondément déplu à la résidence. Paris a même dépêché un colonel appartenant au deuxième bureau qui a enquêté pendant trois semaines sur les activités et les sentiments antifrançais du prince Moulay Hassan. Mon père très ennuyé, m’a dit : est-ce que les soucis que j’ai ne vous suffisent pas ? Puisque vous voulez jouer le leader politique, eh bien, vous irez vous aussi en prison.

Cette journée du 29 janvier m’a laissé un souvenir profond. J’étais avec trois condisciples qui criaient leur joie : Ça y est, nous allons avoir l’indépendance. Je leur ai dit : Ecoutez, l’indépendance ça veut dire quoi ? Que nous administrerons nous-mêmes nos affaires et que nous serons responsables de tout ? Ils m’ont répondu plutôt étonnés : Oui, naturellement. Alors, je me rappelle leur avoir répliqué, textuellement : Il faudra le faire, mais vous verrez, ce ne sera pas aussi drôle que vous l’imaginez.

J’étais assez violent, abrupt, y compris en paroles. Il ne faut pas oublier que j’avais quatorze ou quinze ans et qu’à cet âge la relativité dans le jugement n’existe pas", raconte Hassan II dans le livre d’entretiens avec le journaliste français Eric Laurent.

C’est l’hebdomadaire Al Ayam qui est revenu dans sa dernière édition sur cette page de l’histoire du Maroc et de l’enfance de feu le Roi Hassan II.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact