Hassan Iquioussen sera expulsé au Maroc

30 août 2022 - 19h00 - France - Ecrit par : A.P

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé ce mardi que le Conseil d’État a entériné l’expulsion de l’imam marocain Hassan Iquioussen, réputé proche des Frères musulmans.

« C’est une grande victoire pour la République », a tweeté ce mardi Gérald Darmanin, annonçant la décision du Conseil d’État ayant validé l’expulsion de l’imam Hassan Iquioussen « qui tient et propage notamment des propos antisémites et contraires à l’égalité entre les femmes et les hommes ». L’imam marocain est né en France il y a 58 ans mais n’a pas la nationalité française.

À lire : Hassan Iquioussen : le Conseil d’État rend sa décision cette semaine

Dans un communiqué, le Conseil d’État a exposé ses motivations. « Le juge des référés du Conseil d’État estime que ses propos antisémites, tenus depuis plusieurs années lors de nombreuses conférences largement diffusées, ainsi que son discours sur l’infériorité de la femme et sa soumission à l’homme constituent des actes de provocation explicite et délibérée à la discrimination ou à la haine justifiant la décision d’expulsion ».

Considérant ces faits, « le juge des référés du Conseil d’État annule l’ordonnance du juge des référés du tribunal administratif de Paris et rejette la demande de suspension de l’expulsion présentée par Hassan Iquioussen », tranche l’institution. Et d’ajouter : « Cette décision ne porte pas une atteinte grave et manifestement illégale à la vie privée et familiale » du mis en cause.

À lire : Quel sort pour Hassan Iquioussen ?

Le 28 juillet, le ministère de l’Intérieur a publié un arrêté d’expulsion visant l’imam en raison de « […] propos incitant à la haine et à la discrimination et porteur d’une vision de l’islam contraire aux valeurs de la République telles que la laïcité ». Les avocats d’Hassan Iquioussen ont saisi début août le tribunal administratif de Paris pour demander la suspension de cet arrêté, une requête acceptée par le juge mais qui vient d’être remise en cause par la décision du Conseil d’État

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Expulsion - Hassan Iquioussen - Islam

Aller plus loin

Réaction de Soufiane, fils de Hassan Iquioussen (vidéo)

Soufiane, fils de l’Imam Hassan Iquioussen, a réagi à la validation par le conseil d’État de l’expulsion de son père du territoire français vers le Maroc.

Quel sort pour Hassan Iquioussen ?

Le Conseil d’État a examiné vendredi le recours du ministère de l’Intérieur contre la décision du tribunal administratif de Paris de suspendre l’expulsion d’Hassan Iquioussen....

Hassan Iquioussen a « disparu »

Le Conseil d’État a validé mardi 30 août l’expulsion de l’imam de Lourches Hassan Iquioussen, qualifié d’« ennemi de la République », du territoire français vers le Maroc »,...

Hassan Iquioussen : le Conseil d’État rend sa décision cette semaine

Saisi par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin à la suite de la suspension par le tribunal administratif de Paris de l’arrêté d’expulsion de l’imam du Nord de la France...

Ces articles devraient vous intéresser :

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Chaâbane débute mercredi, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1444 de l’hégire correspond au mercredi 22 février 2023, a annoncé hier le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.