Procès de Gérald Darmanin accusé de diffamation contre Hassan Iquioussen

13 février 2023 - 11h20 - France - Ecrit par : S.A

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin devrait comparaître au tribunal de Paris le 16 février pour diffamation à l’encontre de l’imam marocain Hassan Iquioussen qu’il avait présenté comme un « délinquant, un séparatiste et un fuyard. »

Le procès en diffamation, intenté par l’imam Hassan Iquioussen contre Gérald Darmanin s’ouvrira jeudi devant le tribunal de Paris. Le 21 octobre, ses avocats avaient saisi la justice pour diffamation publique à l’encontre de leur client. Dans leur citation, ils reprochent au ministre d’avoir qualifié Hassan Iquioussen de « délinquant, séparatiste et fuyard », et d’avoir affirmé qu’il avait « des choses à se reprocher » et s’était « soustrait à la décision de justice ».

À lire : Réaction de Gérald Darmanin après l’expulsion de Hassan Iquioussen vers le Maroc

Fin juillet 2022, Gérald Darmanin avait ordonné l’expulsion du territoire français de Hassan Iquioussen, accusé de tenir « depuis des années un discours haineux à l’encontre des valeurs de la France », vers le Maroc. Une mesure qui avait été suspendue par le tribunal administratif de Paris le 5 août dernier au motif qu’elle porterait une « atteinte disproportionnée » à sa « vie privée et familiale ». L’affaire sera portée devant le Conseil d’État. Ce dernier a examiné le recours et entériné l’expulsion de l’imam marocain.

À lire : Expulsion de l’imam de Lourches : une affaire personnelle entre Gérald Darmanin et Hassan Iquioussen ?

Depuis, Hassan Iquioussen, qui est inscrit au FPR, le fichier des personnes recherchées, était introuvable. Il se serait réfugié en Belgique. Une information qui sera plus tard confirmée. Un juge d’instruction de Valenciennes (Nord) émettra un mandat d’arrêt à l’encontre du prédicateur marocain pour « soustraction à l’exécution d’une décision d’éloignement ». Arrêté le 30 septembre dernier à Mons en Belgique, Hassan Iquioussen sera libéré puis placé sous surveillance électronique. La justice belge a refusé la demande d’extradition réclamée par la France, ce qui a poussé le parquet à faire appel.

À lire : Gérald Darmanin « humilié » par l’affaire Hassan Iquioussen

Dans la foulée, l’imam de Lourches a perdu son droit de séjour en France et devait retourner dans son pays d’origine, le Maroc. En l’absence d’une réponse de Paris à la demande de prise en charge émanant des autorités belges, Hassan Iquioussen, placé dans un centre de rétention vu de son éloignement du territoire belge, a été reconduit vers le Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Paris - Droits et Justice - Procès - Hassan Iquioussen

Aller plus loin

Réaction de Gérald Darmanin après l’expulsion de Hassan Iquioussen vers le Maroc

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a réagi à l’expulsion par la Belgique de l’imam de Lourches Hassan Iquioussen, accusé de tenir « depuis des années un...

Gérald Darmanin « humilié » par l’affaire Hassan Iquioussen

Après la suspension par le tribunal administratif de Paris de l’expulsion vers le Maroc de l’imam Hassan Iquioussen, accusé d’antisémitisme, Gérald Darmanin porte l’affaire...

Hassan Iquioussen libéré par les autorités marocaines à son arrivée à Casablanca

Hassan Iquioussen, l’imam marocain connu pour ses positions controversées, a été libéré par les autorités marocaines vendredi à son arrivée à l’aéroport Mohamed V de Casablanca....

Gérald Darmanin en mission au Maroc pour discuter sécurité et coopération

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, prévoit de visiter le Maroc ce mois-ci alors que les deux pays tentent de dépasser leur différend diplomatique né il y a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.