Quel sort pour Hassan Iquioussen ?

28 août 2022 - 09h40 - France - Ecrit par : A.T

Le Conseil d’État a examiné vendredi le recours du ministère de l’Intérieur contre la décision du tribunal administratif de Paris de suspendre l’expulsion d’Hassan Iquioussen. L’ordonnance sera rendue « en début de semaine prochaine. »

De nationalité française, mais d’origine marocaine, Hassan Iquioussen est sous le coup d’une procédure d’expulsion depuis fin juillet. Au milieu d’une bataille politico–juridique, le tribunal administratif de Paris décidait le 5 aout dernier de suspendre cette expulsion. La justice administrative estimait alors qu’une telle procédure porterait une « atteinte disproportionnée » à la « vie privée et familiale » de l’imam du Nord.

Saisie par Beauvau, la haute juridiction a entendu, vendredi, les deux parties durant des heures et a indiqué qu’elle rendra bientôt sa décision. Pour la représentante du ministère de l’Intérieur, Hassan Iquioussen est « un prédicateur charismatique qui a su acquérir une légitimité au sein d’un très large auditoire et qui depuis des années répand des idées insidieuses qui n’en sont pas moins des provocations à la haine, à la discrimination, à la violence. »

A lire : Hassan Iquioussen : le Conseil d’État rend sa décision cette semaine

De son côté, Lucie Simon, avocate de l’imam, a soutenu que les propos antisémites ou violemment misogynes reprochés à son client « ont été tenus parfois il y a plus de 20 ans » : « Il faut que ces provocations soient actuelles, c’est ce qui résulte de la jurisprudence. Il n’a jamais été ni poursuivi ni condamné pour ces propos. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Expulsion - Hassan Iquioussen

Aller plus loin

Des ennuis pour les mosquées qui ont soutenu Hassan Iquioussen ?

Depuis quelques jours, une rumeur selon laquelle la préfecture a convoqué des responsables du Conseil départemental du culte musulman (CDCM) qui ont apporté leur soutien à...

Hassan Iquioussen sera expulsé au Maroc

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé ce mardi que le Conseil d’État a entériné l’expulsion de l’imam marocain Hassan Iquioussen, réputé proche des...

Hassan Iquioussen indésirable à Châtellerault

La venue du conférencier Hassan Iquioussen, imam de Lourches accusé d’antisémitisme, et dont l’expulsion vers le Maroc avait été ordonnée, à la mosquée de la Paix à...

Hassan Iquioussen : le Conseil d’État rend sa décision cette semaine

Saisi par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin à la suite de la suspension par le tribunal administratif de Paris de l’arrêté d’expulsion de l’imam du Nord de la France...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.