Hirak du rif : voici la décision de la Cour de cassation

11 mars 2021 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Deux ans après la décision de la cour d’appel, l’affaire du Hirak du rif a connu, mercredi, un troisième round devant la Cour de cassation de Tanger. Le procès a été reporté à une date ultérieure pour instruction du dossier.

Nasser Zefzafi et les 13 autres détenus du Hirak, n’ayant pas bénéficié d’une grâce royale, devront attendre encore pour connaître le sort du pourvoi formé par leur défense. Le juge près la Cour de cassation a décidé d’ajourner le procès au 5 mai prochain.

En avril 2019, la cour d’appel de Casablanca avait confirmé les jugements prononcés en première instance, en condamnant Nasser Zefzafi, Nabil Amehjiq, Wassim Boustani et Samir Ighid à 20 ans de réclusion criminelle. 3 autres prévenus avaient écopé chacun de 15 ans de prison ferme, tandis que les 7 restants avaient été condamnés à une peine de 10 ans d’emprisonnement.

Rappelons qu’en juillet 2020, une vingtaine de prisonniers du Hirak avaient été graciés par le roi Mohammed VI à l’occasion de la fête du trône. Nasser Zefzafi et les autres détenus, qui purgent des peines pour « complot visant à porter atteinte à la sécurité de l’État », n’étaient pas concernés par la grâce.

Sujets associés : Grâce royale - Nasser Zefzafi - Hirak - Manifestations à Al hoceima

Aller plus loin

L’Espagne doit s’excuser pour les armes chimiques dans le Rif

Deux partis politiques ont réclamé au gouvernement espagnol une condamnation et des excuses officielles pour l’utilisation militaire d’agents chimiques contre la population...

Maroc : sept militants du Hirak du Rif émigrent clandestinement en Espagne

Sept anciens prisonniers et militants du mouvement du Hirak, qui avaient participé aux manifestations sociales dans la région du Rif en 2017, ont émigré en Espagne. Ils ont...

Appel à la libération « immédiate » de Nasser Zezafi

À l’occasion de la Journée internationale des populations autochtones le 9 août, cinq organisations internationales de défense des droits humains ont appelé à la libération «...

Le père de Nasser Zefzafi appelle le roi Mohammed VI à sauver son fils

Après avoir vainement sollicité les instances gouvernementales et associatives, le père du leader du Hirak du Rif espère une grâce royaleI au profit des 24 membres du mouvement...

Ces articles devraient vous intéresser :

Fête du trône : le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 1769 personnes

Le roi Mohammed VI a gracié 1769 détenus condamnés par différents tribunaux marocains dans le cadre de la célébration de la fête du trône.

Nasser Zefzafi sort exceptionnellement de prison

Nasser Zefzafi, leader du mouvement de contestation du « Hirak », a bénéficié d’une permission pour rendre visite à un proche malade.

Aid al Adha : 1 434 personnes graciées par le roi Mohammed VI

À l’occasion de à l’occasion de l’Aïd Al Adha, célébrée ce jeudi 29 juin au Maroc, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 1 434 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume.

Aïd Al Mawlid : le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 672 personnes

Le roi Mohammed VI a gracié 672 personnes à l’occasion de l’Aïd Al Mawlid Annabawi, célébré ce dimanche 9 octobre au Maroc. Ces détenus avaient été condamnés par différents tribunaux du Royaume.

Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 542 personnes

A l’occasion de la commémoration de la révolution du Roi et du Peuple, le Roi Mohammed VI a gracié 542 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume.

Aïd al-Adha : 979 personnes bénéficient de la grâce du roi Mohammed VI

Près de 1000 personnes (979 exactement), dont certaines qui se trouvent en détention et, d’autres en liberté, condamnées par différents tribunaux du Royaume, ont été graciées par le roi Mohammed VI, à l’occasion de l’Aïd al-Adha. En voici le détail :

Appel à la libération « immédiate » de Nasser Zezafi

À l’occasion de la Journée internationale des populations autochtones le 9 août, cinq organisations internationales de défense des droits humains ont appelé à la libération « immédiate et inconditionnelle » de Nasser Zefzafi, leader du mouvement de...

Des personnes condamnées pour terrorisme graciées par le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a gracié quelque 1518 personnes à l’occasion de l’Aïd al fitr fêté ce samedi 22 avril au Maroc, dont certaines ont été condamnées dans des affaires de terrorisme. Voici le détail de ces grâces :