Des imams marocains ne se rendront pas en France, faute de visa

24 mars 2023 - 07h05 - France - Ecrit par : G.A

Le mois de jeûne a débuté jeudi en France. À Montpellier, la grande mosquée a élaboré un programme complet, mais attend désespérément les imams qui devraient venir du Maroc et autres, mais qui sont bloqués pour des questions de visas.

Les premières prières qui annoncent le début du mois de ramadan ont résonné mercredi soir à la mosquée Averroès, située à la Paillade, un quartier populaire de Montpellier. Le premier responsable des lieux, entend faire de cette période, un moment d’échanges et d’ouverture vers l’extérieur. « Que les gens sachent comment se déroule le ramadan. On prépare aussi un iftar – repas du soir – délocalisé dans un lieu public où chacun pourra venir », indique Lhoussine Tahri.

À lire : Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Les responsables de la mosquée attendent cette année environ 3500 fidèles. L’encadrement religieux d’un nombre si important de fidèles demande d’avoir les ressources humaines nécessaires. Mais les imams expérimentés qui viendront du Maroc, d’Algérie, de Turquie pour prêter main-forte sont toujours bloqués dans leurs pays pour des raisons de visas – la France faisant partie des pays européens ayant restreint le nombre de visas octroyés aux ressortissants de certains pays − dont le Maroc. « Beaucoup de mosquées me demandent des imams, j’espère que ça va s’arranger », insiste Lhoussine Tahri, visiblement contrarié par la situation, rapporte Midi Libre.

À lire : Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

« Les autorités doivent faciliter l’arrivée de ces récitateurs venus uniquement pour le mois de ramadan. Former nos propres récitateurs locaux demande du temps, nous y travaillons », précise son équipe. En attendant la venue des prédicateurs, la mosquée essayera au mieux d’aider ses fidèles à vivre ce temps de prières et de partage sans déranger le voisinage.« Nous nous efforcerons au mieux d’en limiter les conséquences sur la tranquillité publique par des appels répétés à la communauté », indiquent les responsables de la mosquée Averroès qui, malgré l’inflation, ont placé ce mois sous le signe de « la solidarité et du vivre ensemble ».

Sujets associés : Religion - Montpellier - Ramadan 2024 - Islam

Aller plus loin

Montpellier : la mosquée Averroès ne sera pas cédée à une structure proche du Maroc

La mosquée Averroès de Montpellier ne passera pas sous l’autorité du Maroc. Ainsi en a décidé l’association cultuelle en charge du lieu de culte dont la cession pour un euro...

Ramadan : la mosquée d’Averroès de Montpellier débordée par les fidèles

La grande mosquée Averroès, implantée près du lycée professionnel De Vinci, du CFA du bâtiment et du dépôt Tam à La Paillade, est confrontée à l’affluence des fidèles durant ce...

France : le phénomène des prédicateurs en ligne inquiète imams et autorités

La bonne audience des prédicateurs sur Internet, qui n’ont suivi aucune formation en théologie, inquiète de plus en plus les imams et les autorités en France où 400 imams...

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Aïd al-Fitr au Maroc : jour de congé supplémentaire

Le gouvernement marocain a pris une mesure exceptionnelle en décidant d’accorder un jour de congé supplémentaire aux fonctionnaires de l’État à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Fitr, qui devrait avoir lieu au Maroc le samedi 22 avril prochain.

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Ramadan 2023 : voici le programme de 2M

Dans le cadre des préparatifs du ramadan 2023, la deuxième chaîne de télévision nationale, 2M, a dévoilé le programme qu’elle propose aux téléspectateurs.

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Officiel : l’Aid Al Fitr en France ce vendredi

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de confirmer la date de l’Aid al Fitr pour ce vendredi 21 avril 2023.

Le ramadan débutera jeudi en France

Le ramadan débutera officiellement le jeudi 23 mars en France, annonce le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz.