Imams en France : fini le salaire étranger

2 avril 2024 - 12h00 - France - Ecrit par : A.P

Depuis le lundi 1ᵉʳ avril, les imams détachés en France sont tenus de changer de statut administratif et devenir des salariés des mosquées dans lesquelles ils officient ou d’une association.

La France avait mis fin, en janvier dernier, au statut des imams détachés sur son territoire et rémunérés par leurs pays d’origine. Depuis ce lundi, tous les imams concernés doivent changer de statut administratif et devenir des salariés de leurs mosquées ou d’une association, relaie Franceinfo. Par cette mesure, le gouvernement français veut s’assurer que les imams détachés ne soient plus rémunérés par leurs pays d’origine dont ils sont considérés comme les fonctionnaires et subissent l’influence.

L’objectif de l’Exécutif français est donc de réduire l’influence des pays d’origine sur ces imams détachés qui proviennent pour la plupart du Maroc (30), de l’Algérie (120) et de la Turquie (150). En tout, 300 imams sur les 2 700 en France sont concernés par cette mesure qui n’est pas sans conséquences pour les mosquées, surtout les plus petites aux moyens financiers très limités.

À lire : La France ne veut plus d’imams marocains

« On ne demande pas d’argent aux pays étrangers. On fait une cotisation une fois par mois. Des fidèles donnent un don qui sert à payer les charges de la mosquée, factures d’électricité ou d’eau, par exemple. Ces charges-là vont donc naturellement augmenter si on prend l’imam en charge », explique Abdallah Zekri, le vice-président du Conseil français du culte musulman.

Également recteur de la mosquée de la Paix à Nîmes, Abdallah Zekri a déjà apporté à la préfecture la preuve que l’imam détaché qui officie dans ladite mosquée depuis 2021, est désormais un salarié. Le contrat signé en bonne et due forme avec l’imam oblige le recteur à lui verser un salaire de 1 500 euros. Or, l’Algérien percevait de son pays un salaire de 2 650 euros. À l’évidence, cette mesure crée une énorme perte pour ces imams détachés qui vont choisir de rester en France.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Islam - Religion - Algérie - Turquie

Aller plus loin

Aïd el-Fitr en France : deux dates pour une fête ?

La grande mosquée de Paris et le Conseil français du culte musulman (CFCM) présidé par le Franco-marocain Mohammed Moussaoui sont divisés sur la date de la célébration de l’Aïd...

Des policiers marocains aux Jeux olympiques de Paris ?

Gérald Darmanin, ministre français de l’Intérieur, se rendra très prochainement à Rabat. Lors de cette visite, son homologue marocain Abdelouafi Laftit et lui discuteront de...

France : le phénomène des prédicateurs en ligne inquiète imams et autorités

La bonne audience des prédicateurs sur Internet, qui n’ont suivi aucune formation en théologie, inquiète de plus en plus les imams et les autorités en France où 400 imams...

La France ne veut plus d’imams marocains

Trois ans après l’annonce faite par le président français Emmanuel Macron à Mulhouse, la France va mettre définitivement fin à l’accueil des « imams détachés » envoyés par le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan et grossesse : jeûner ou pas, la question se pose

Faut-il jeûner pendant le Ramadan quand on est enceinte ? Cette question taraude l’esprit de nombreuses femmes enceintes à l’approche du mois sacré. Témoignages et éclairages pour mieux appréhender cette question à la fois religieuse et médicale.

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

« Salut islamiste » : le joueur du Real Madrid Antonio Rüdiger porte plainte

Le défenseur du Real Madrid, Antonio Rüdiger, a décidé de porter plainte pour diffamation contre Julian Reichelt, ancien rédacteur en chef du journal Bild. Ce dernier avait accusé Rüdiger de faire un « salut islamiste » après un match de football, une...

L’affaire Zakaria Aboukhlal prend de l’ampleur

L’affaire Zakaria Aboukhlal continue de créer des remous. Après la Fédération royale marocaine de football (FRMF), c’est au tour du Conseil national de la presse de condamner les propos contenus dans un article d’un site électronique sur un supposé...

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Maroc : ils paient les dettes des plus pauvres

De jeunes Marocains, influenceurs, artistes et personnalités sont à l’origine d’une initiative visant à soutenir les familles dans le besoin en cette période de ramadan, mais aussi à les aider à éponger leurs dettes.

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.