Intelcia opte pour le télétravail avec près de 50 % des salariés

11 avril 2020 - 14h00 - Economie - Ecrit par : I.L

Pour limiter les regroupements et respecter les mesures sanitaires imposées par les pays frappés par la pandémie du covid-19, le groupe Intelcia, opérant dans le secteur de la relation clients, a opté pour le télétravail pour 50 % de son personnel salarié.

Pour Karim Bernoussi, PDG du groupe, les mesures barrières, le télétravail, les masques pour les téléopérateurs (50 000 masques commandés en urgence pour 3 semaines pour les salariés sur site au Maroc), la garantie de 100 % des salaires, la négociation en cours pour l’acquisition de laptops à crédit 0 %, l’augmentation des navettes de transport, sont autant de dispositions prises par le groupe marocain dans ce contexte exceptionnel de crise.

Après avoir pris des mesures spéciales au début de la crise pour permettre à son personnel de se repositionner afin d’assurer la sécurité sanitaire, le groupe a adopté progressivement la solution du télétravail au mois de mars. À ce jour, l’entreprise compte 7 000 personnes mises au travail à distance et dépassera bientôt 8 000 personnes sur les 17 000 employés du Groupe (soit presque 50 % de ses téléopérateurs sont donc au télétravail). Au Maroc, 4 000 employés opèrent en télétravail et l’objectif serait d’arriver à mettre 4 500 téléopérateurs sous télétravail sur les 8 000 personnes travaillant pour l’entreprise, indique le groupe.

Cette mesure a permis de rassurer les salariés d’Intelcia et de sécuriser l’environnement de travail dans la mesure où le taux d’occupation des sites a baissé. D’après le PDG, 15 % seulement des salariés sont désormais sur site, soit 150 personnes sur un site de 1 000 personnes. S’agissant des salaires, l’entreprise se dit être engagée à les garantir à 100 % pendant toute la crise pour tous les salariés qui ne s’absentent pas.

Par ailleurs, des recrutements ont déjà commencé en ligne pour assurer l’après-crise. Dans ce sens, les dispositions ont été prises pour que les nouvelles recrues s’adaptent au télétravail. Ainsi, leurs ordinateurs portables seront paramétrés à cette fin et ils recevront des formations à distance.

À noter que le groupe Intelcia a terminé l’année 2019 sur de belles performances. Son chiffre d’affaires avait dépassé les 200 millions d’euros et il disposait de 15 000 collaborateurs dans 8 pays à travers le monde.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Hi Tech - Intelcia - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le marocain Intelcia s’empare du français Coriolis Service

Intelcia, leader marocain de l’outsourcing s’est agrandi, avec l’arrivée de Coriolis Service, un opérateur français spécialisé en matière de prestations de gestion de la...

Télétravail : les opérateurs marocains du secteur de la Relation client s’adaptent à la crise

Les entreprises marocaines, notamment les opérateurs du secteur de la relation client s’adaptent à la crise, en attendant la réglementation du travail à distance par l’État.

Outsourcing : le Maroc attire quatre nouveaux investisseurs

Malgré la crise que traverse le monde actuellement, le Maroc garde la côte en matière d’investissements étrangers. La preuve, c’est la signature la semaine dernière à Casablanca...

Emploi : les Marocains adoptent le télétravail

La crise sanitaire a poussé le marché de travail à changer son fonctionnement, notamment en matière d’organisation. Au Maroc, 57 % des travailleurs préfèrent travailler en mode...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.