Emploi : les Marocains adoptent le télétravail

2 janvier 2022 - 07h00 - Economie - Ecrit par : A.T

La crise sanitaire a poussé le marché de travail à changer son fonctionnement, notamment en matière d’organisation. Au Maroc, 57 % des travailleurs préfèrent travailler en mode hybride. Un quart d’entre eux ont opté exclusivement pour le distanciel.

Avec la pandémie du Covid-19, le marché de travail a été bouleversé, poussant les entreprises marocaines à s’adapter à la conjoncture avec une digitalisation des activités, rapporte l’Économiste.

Selon la dernière enquête menée par ReKrute en novembre 2021 auprès de 2 709 travailleurs marocains, 57 % des sondés préfèrent travailler en mode hybride, et 25 % exclusivement en distanciel. Seuls 18 % avancent pencher pour le présentiel.

Dans les rangs de ceux qui préfèrent le télétravail, 41 % le considèrent comme un « bon outil de travail », tandis que 25 % le perçoivent comme un mode « extraordinaire ». Seuls 4 % le déconseillent.

A lire : Hausse anormale des prix des fruits et légumes à Casablanca

Ce mode de travail offre plusieurs avantages au nombre desquels ils citent : un gain de temps, un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle, une réduction du stress et de la fatigue et un gain de productivité, ont-ils souligné, notant en parallèle que ces côtés positifs sont suivis d’inconvénients, à savoir : le débordement du temps de travail sur la vie personnelle, l’isolement, le manque de reconnaissance et une charge de travail qui peut être plus importante.

En ce qui concerne les entreprises, l’enquête a révélé que, malgré l’absence du confinement et l’assouplissement des mesures préventives, plusieurs sociétés continuent de fonctionner en télétravail. « Aujourd’hui, 62 % des sociétés marocaines œuvrant principalement dans les secteurs des centres d’appel, de l’informatique, de la banque, de l’automobile, de la comptabilité et du BTP appliquent le télétravail », a précisé l’étude, affirmant que « c’est devenu un choix réfléchi ».

Sujets associés : Emploi - Etude - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Enquête du HCP : les Marocains faiblement protégés dans le monde du travail

En 2021, la majorité des Marocains n’avaient pas de contrat formalisant leur relation avec leur employeur, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Les cadres marocains plébiscitent le télétravail

Après l’état d’urgence sanitaire, les Marocains auront du mal à se défaire de certaines habitudes. Une étude menée par le cabinet Rekrute, révèle que la plupart des cadres...

Digital nomad : le Maroc dans le top 10 des pires pays pour travailler à distance

Le Maroc figure parmi les 10 destinations les moins sûres pour travailler à distance. C’est ce que révèle une étude menée par un site spécialisé.

Très difficile retour au bureau après des mois de télétravail

L’engouement pour le télétravail né du fait de la pandémie du Covid-19 est manifeste au Maroc. Bien des salariés voudraient l’adopter comme nouvelle méthode de travail,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

La stratégie du Maroc pour s’imposer dans la sous-traitance aéronautique

Depuis 25 ans, le Maroc travaille à s’imposer dans la sous-traitance aéronautique mondiale. Quelle stratégie a-t-il défini pour atteindre son objectif ?

Royal Air Maroc recrute

Royal Air Maroc (RAM) a lancé via sa filiale Atlas multi services (AMS), une opération de recrutement de personnel navigant commercial au Maroc. Le dernier délai de l’appel à candidatures est fixé au 1ᵉʳ décembre prochain.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.