Italie : en prison, un imam marocain visé par un mandat d’arrêt

14 mai 2021 - 12h20 - Monde - Ecrit par : S.A

L’Italie a délivré un mandat d’arrêt contre un imam marocain incarcéré dans une prison du pays. Lorsqu’il dirigeait les prières du vendredi, il incitait ses codétenus à commettre des actions terroristes.

Des ennuis judiciaires à l’horizon pour un imam marocain déjà emprisonné. Il fait l’objet d’un mandat d’arrêt pour propagande terroriste. Dans un communiqué, la police italienne précise qu’il est accusé d’avoir incité ses codétenus à commettre des actions terroristes et des crimes motivés par la haine raciale et religieuse. Aussi, incitait-il les prisonniers à lancer « le jihad contre les infidèles », faisant l’apologie d’Al-Qaïda et de son ex-chef Oussama ben Laden. Il n’hésitait pas à attaquer les juifs et à appeler à la destruction du Vatican. Ces faits se déroulaient dans la prison d’Alessandria (Ligurie, Nord-Ouest) où il était lui-même détenu entre juillet 2020 et mars 2021.

L’imam marocain se réjouissait de plusieurs attaques terroristes, notamment celle perpétrée le 25 septembre 2020 à Paris, rapporte l’AFP. L’auteur, Zaheer Hassan Mahmoud, un Pakistanais de 25 ans, s’était emparé d’un hachoir pour attaquer les passants près des anciens locaux de Charlie Hebdo. Le journal satirique français avait soulevé de vives polémiques après la publication des caricatures du prophète Mohammad. Le bilan de l’attaque faisait état deux blessés (un homme et une femme).

La police italienne précise par ailleurs que l’imam marocain est incarcéré dans une autre prison du pays. Pour l’heure, les motifs de cette incarcération sont inconnus.

Sujets associés : Italie - Terrorisme - Prison

Aller plus loin

Allemagne : un imam battu à mort devant son épouse

L’imam d’une mosquée de Stuttgart a été assassiné, lundi dernier, alors qu’il se promenait en compagnie de sa femme. Le ressortissant pakistanais a succombé à plusieurs coups de...

Italie : Mostafa, un SDF marocain mort de froid sur la terrasse d’un bar à Turin

Le corps sans vie d’un Marocain de 59 ans a été découvert lundi 8 février, sur un banc à proximité d’un bar à Turin. Il s’agit de Mostafa Hait Bella, un fleuriste très connu...

L’imam de Gennevilliers limogé pour « propos sexistes »

La mosquée de Gennevilliers va devoir se trouver un autre imam. Le 8 juillet dernier, Mohamed Benali, président de l’association Ennour a été convoqué à la préfecture pour...

Toulouse : un imam devant le tribunal correctionnel pour « incitation à la haine raciale »

L’imam de la grande mosquée de Toulouse sera jugé devant le tribunal correctionnel dans les jours à venir. Il est accusé d’ « incitation à la haine raciale », lors d’un prêche...

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Le Maroc renforce son dispositif légal de lutte contre le terrorisme

Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, le Maroc a décidé de renforcer son dispositif national en se dotant d’un centre national de traitement des informations relatives aux passagers et aux vols aériens.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...