Qui est le Marocain affilié à Daech arrêté en Italie ?

14 juillet 2021 - 21h20 - Monde - Ecrit par : S.A

On en sait un peu plus sur le jeune marocain arrêté récemment en Italie grâce à l’aide que les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont apportée aux services de sécurité italiens en charge des affaires de terrorisme.

Abderrahmane El Afia alias Abi Al-Barae. C’est le vrai nom du citoyen marocain arrêté il y a quelques jours en Italie par les services de sécurité italiens en charge des affaires de terrorisme. Cette arrestation est le fruit d’une coordination sécuritaire et d’un échange d’informations et de renseignements entre les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) et leurs homologues italiens.

Arrivé dans la ville de Battipaglia en Italie il y a près d’un an, en provenance des terrains de combat dans la zone syro-irakienne, le suspect se faisait passer pour un SDF, rapporte Al Ahdath Al Maghribia. Il vivait dans des bâtiments laissés à l’abandon avec d’autres migrants. Le terroriste présumé accumulait les petits boulots, notamment dans le domaine de l’agriculture. Son arrestation a eu lieu dans la ville de Salerne où il était installé à la table d’un café. Abderrahmane se présentait sous fausse identité. Son faux prénom est Amine. Il pratiquait régulièrement la natation près de la plage. Un lieu qu’il a également choisi pour faire ses prières quotidiennes.

À lire : Le Maroc aide l’Italie à arrêter un Marocain, responsable Daech

Le suspect est originaire du Nord du Maroc. À 20 ans, Abi Al-Barae rejoint le Front Annousra, un groupe de rebelle et terroriste affilié Al-Qaïda. Par la suite, il rejoint les rangs de Daech juste après sa création et en devient l’un des leaders. Les autorités judiciaires marocaines avaient émis un mandat d’arrêt international contre lui pour constitution d’une bande criminelle avec pour projet de perpétrer des actes terroristes, détention illégale d’armes à feu et collecte de fonds pour financer des actes terroristes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Italie - Terrorisme - Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) - Etat islamique - Daech - Arrestation

Aller plus loin

Deux individus affiliés à Daech arrêtés près de Missour et Taza

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGSN), a interpellé, ce 1ᵉʳ juin, deux individus...

Qui est Rayane Bensaghir, l’auteur du livre « Le fou allié du diable » ?

Rayane Bensaghir, 29 ans, un Marocain résidant en Belgique, a publié son tout premier roman intitulé « Le fou allié du diable ». Qui est ce MRE qui s’essaie à l’écriture ?

La cellule terroriste démantelée à Tanger préprarait bien des attentats

Le matériel et les produits saisis au sein de la cellule extrémiste affiliée à “Daech”, démantelée à Tanger le 06 octobre, peuvent servir dans la fabrication et la préparation...

Le Maroc aide l’Italie à arrêter un Marocain, responsable Daech

Les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont aidé les services de sécurité italiens en charge des affaires de terrorisme à arrêter un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

« Salut islamiste » : le joueur du Real Madrid Antonio Rüdiger porte plainte

Le défenseur du Real Madrid, Antonio Rüdiger, a décidé de porter plainte pour diffamation contre Julian Reichelt, ancien rédacteur en chef du journal Bild. Ce dernier avait accusé Rüdiger de faire un « salut islamiste » après un match de football, une...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...