« La collaboration entre services sécuritaires du Maroc et l’Europe est exemplaire »

2 août 2021 - 08h20 - Ecrit par : A.S

Le Maroc a aidé les services de sécurité grecs à arrêter un dangereux terroriste d’origine marocaine. Réagissant à cet exploit, Jean-Marie Heydt, professeur et membre de l’Observatoire des études géopolitiques, basé a Paris, salue la collaboration exemplaire entre services sécuritaires du royaume et l’Europe.

« L’excellente collaboration entre les services sécuritaires marocains (DGED et DGST) et grecs démontre une fois de plus que le royaume est largement reconnu par les pays européens pour son haut niveau de compétences en matière de renseignement et de lutte contre l’extrémisme et le terrorisme », écrit le professeur Jean-Marie Heydt dans un témoignage, avant de rappeler les faits. Grâce à une exemplaire « collaboration d’échange de renseignements effectuées dans le cadre de la coopération sécuritaire multilatérale […] », les services sécuritaires marocains et leurs homologues en Grèce, en Italie, en Angleterre et aux États-Unis d’Amérique, il a été possible de procéder, sur le territoire grec, à l’arrestation du ressortissant marocain Mohamed Boudarga, rappelle l’universitaire.

À lire : Le Maroc a aidé la Grèce à arrêter un djihadiste marocain

Surnommé Abou Mohamed al Fateh, le terroriste interpellé était l’un des responsables des brigades opérationnelles du groupe terroriste Daech, basé sur zone syrienne, et faisait l’objet de plusieurs mandats d’arrêts internationaux, notamment de la part des autorités judiciaires marocaines, pour son implication dans des projets terroristes d’envergures, voire subversives au Maroc, est-il précisé. « Le suspect se serait évadé des zones de guerre en Syrie pour rejoindre la Grèce, en utilisant de faux documents et une fausse identité, avant d’être identifié, puis localisé et enfin interpellé dans le cadre de cette opération conjointe. Les autorités judiciaires marocaines, par le Bureau d’Interpol à Rabat, ont demandé officiellement l’extradition du prévenu ».

À lire : « Le Maroc n’est pas le concierge de l’Europe »

« Alors que certains n’ont pour seule préoccupation que de mettre sous le feu des projecteurs les tensions internationales, la réussite de cette opération sécuritaire, rendue possible grâce à l’efficacité des services sécuritaires marocains, démontre à quel point la coopération internationale est, en matière de lutte contre le terrorisme, primordiale », souligne le professeur, faisant observer que « le Maroc démontre à quel point il représente le partenaire méditerranéen et africain incontournable qui permet d’assurer la préservation de la sécurité et la stabilité aux niveaux régional et international ».

Tags : Terrorisme - Grèce

Aller plus loin

L’Europe a « calmé les ardeurs du Maroc »

Le vice-président de la Commission européenne, Margaritis Schinas, a indiqué que la crise migratoire de Ceuta est une « attaque du Maroc contre la frontière extérieure de l’Union...

Le Maroc a aidé la Grèce à arrêter un djihadiste marocain

Les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) et de la Direction générale des études et de la documentation (DGED) ont aidé les services de sécurité...

Manuel Valls : « l’Europe a besoin d’un Maroc stable »

À l’heure où le monde entier est préoccupé par les événements d’Afghanistan, la débâcle américaine, les agissements des groupes terroristes islamistes qui opèrent partout, en Asie, en...

Le Maroc menace de suspendre sa coopération avec l’Europe

Le Maroc a menacé lundi de suspendre sa coopération avec l’Union européenne si le parlement européen votait jeudi la résolution condamnant l’attitude du royaume qui a laissé entrer...

Nous vous recommandons

PSG : Lucien Favre vante les mérites d’Achraf Hakimi

La nouvelle du transfert de l’international marocain Achraf Hakimi au PSG continue de susciter des réactions dans le monde sportif, surtout venant de la part de ceux qui ont côtoyé le joueur et qui connaissent l’étendue de son talent. C’est le cas de...

De nouvelles révélations sur l’affaire du Dr Hassan Tazi

L’affaire du Dr Hassan Tazi, célèbre chirurgien casablancais, placé en détention provisoire à la prison d’Oukacha pour traite d’êtres humains et abus de faiblesse, n’a pas fini de livrer ses secrets.

Industrie ferroviaire : une nouvelle usine va créer 1000 emplois au Maroc

Le Maroc est en discussion avec une entreprise de fabrication d’équipements ferroviaires pour la mise en œuvre d’un projet qui emploiera 1 000 personnes.

Maroc : les importations d’armes turques en forte hausse

Le Maroc a augmenté ses importations d’armes turques au cours du mois de septembre lorsque les tensions sont montées d’un cran avec l’Algérie.

Le Maroc prolonge la suspension des liaisons aériennes

Le Maroc décidé de prolonger la suspension des liaisons aériennes et maritimes, selon des sources proches des milieux du transport aériens cités par la Map.

Les Marocains expulsés d’Algérie veulent obtenir réparation

Une association marocaine se démène pour obtenir justice et réparation pour les familles chassées d’Algérie en 1975 sur fond de différend sur le Sahara occidental. Après plusieurs démarches infructueuses devant les tribunaux algériens, elle entend porter...

France : une vidéo « islamophobe » fait polémique

Deux adolescents imitent les musulmans en train de prier dans une classe et se font filmer par leur professeur. La vidéo de 10 secondes montrant la scène, publiée sur Twitter vendredi dernier, fait...

Appel de personnalités à la pacification des relations entre le Maroc et l’Espagne

Un manifeste de réconciliation entre le Maroc et l’Espagne a été signé par 243 personnalités issues des deux pays. Elles dénoncent une détérioration des liens familiaux entre les deux peuples qui va au-delà du conflit diplomatique évoqué dans les instances...

Invitée à la mosquée de Paris, Mila reçoit un coran rose

Mila, la jeune femme harcelée suite à la publication d’une vidéo polémique sur l’islam a visité, jeudi 8 juillet, toute la grande mosquée de Paris, en compagnie de son avocat et du recteur Chems-eddine Hafiz. Une visite qui intervient au lendemain de la...

Miss Univers Maroc 2021 injustement attaquée sur les réseaux sociaux

Kawtar Benhalima, la remplaçante de Fatima-Zahra Khayat à la finale mondiale du concours Miss Univers Maroc 2021 qui aura lieu en décembre, fait l’objet de vives attaques sur les réseaux sociaux.