Le Maroc a aidé la Grèce à arrêter un djihadiste marocain

29 juillet 2021 - 08h20 - Ecrit par : A.S

Les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) et de la Direction générale des études et de la documentation (DGED) ont aidé les services de sécurité grecs à arrêter un dangereux terroriste d’origine marocaine.

Selon une source sécuritaire, les services sécuritaires grecs ont arrêté le djihadiste marocain de 28 ans alias Abou Mohamed Al Fateh mardi dernier, rapporte la MAP. Il occupait des postes de responsabilité au sein des brigades opérationnelles de Daech sur la scène syrienne. En 2014, il avait rejoint les rangs de l’organisation terroriste de Daech en Syrie, où il assumait d’importantes missions au sein de la « brigade spéciale » dans la région de Deir ez-Zor et au sein de « police religieuse » ou « hisba » dans le gouvernorat de Racca. Le prévenu était apparu dans une vidéo montrant une opération ayant ciblé un combattant syrien à l’aide d’une arme de guerre, en flagrant délit de mutilation de son cadavre et en jurant de combattre ceux qu’il appelait les « ennemis de la religion ».

À lire : Le Maroc aide l’Italie à arrêter un Marocain, responsable Daech

Le suspect avait réussi à s’évader des zones de guerre pour rejoindre la Grèce. Il utilisait de faux documents et une fausse identité avant d’être identifié, localisé et interpellé dans le cadre d’une opération sécuritaire conjointe. L’opération de pointage dans la base de données de l’Organisation internationale de la police criminelle (Interpol) a révélé que le suspect faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités judiciaires marocaines. Il serait impliqué dans la préparation de projets terroristes d’envergure et d’opérations subversives au Maroc, à l’instigation de l’ex-porte-parole de l’EI, fait savoir la même source.

Cette arrestation est le fruit d’opérations de coordination conjointe et d’échange de renseignements effectuées dans le cadre de la coopération sécuritaire multilatérale. Elles ont connu la participation des services sécuritaires marocains et de leurs homologues en Grèce, en Italie, en Angleterre et aux États-Unis. Pour l’heure, les autorités judiciaires marocaines sont en pourparlers avec les autorités compétentes en Grèce pour l’envoi d’une demande officielle d’extradition.

Tags : Terrorisme - Grèce - Direction Générale des Études et de la Documentation (DGED) - Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) - Etat islamique - Daech - Arrestation

Aller plus loin

Le Maroc a aidé les États-Unis à capturer Oussama Ben Laden

Cherkaoui Habboub, actuel directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) revient sur les exploits réalisés par son institution au niveau national, régional voire...

« La collaboration entre services sécuritaires du Maroc et l’Europe est exemplaire »

Le Maroc a aidé les services de sécurité grecs à arrêter un dangereux terroriste d’origine marocaine. Réagissant à cet exploit, Jean-Marie Heydt, professeur et membre de...

Le Maroc aide l’Italie à arrêter un Marocain, responsable Daech

Les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont aidé les services de sécurité italiens en charge des affaires de terrorisme à arrêter un citoyen...

Le Maroc a aidé la France à déjouer une attaque terroriste

Le Maroc par le biais de la DGST a permis à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) de la France d’interpeller dimanche dernier à Béziers, cinq femmes dont une...

Nous vous recommandons

Nasser Bourita : « Le ciel est la limite » du partenariat entre le Maroc et Israël

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a participé ce mercredi 22 décembre à la célébration par visioconférence du premier anniversaire de l’accord tripartite Maroc-États-Unis-Israël,...

Honeywell s’installe à Casablanca et investit 100 millions de DH

Onze ans après avoir ouvert deux PME spécialisées dans la fabrication de chaussures de sécurité et les gants de protection en textile et en cuir, l’Américain Honeywell renforce sa présence au Maroc, à travers l’installation d’une usine spécialisée dans...

Pegasus : «  Amnesty et Forbidden stories ont dix jours pour fournir les preuves contre le Maroc  »

Accusé d’avoir mis sur écoute des personnalités et des journalistes étrangers, le Maroc engage l’avocat Olivier Baratelli, mandaté pour déposer une plainte contre Amnesty International et Forbbiden Stories. Jeudi soir sur BFM TV, ce dernier a affirmé de...

Les professionnels de l’hôtellerie-restauration français veulent recruter des Marocains

De milliers de professionnels marocains et tunisiens se disent prêts à venir travailler en France pour pallier le manque de personnel dans le secteur d’hôtellerie-restauration.

Le Maroc absent du top 10 des destinations tendances en France

Le Maroc est absent du top 10 des destinations les plus recherchées par les Français cet été. C’est ce que révèle un moteur de recherche dédié au voyage.

Gad Elmaleh évoque ses problèmes d’alcool

L’humoriste maroco-canadien, Gad Elmaleh, revient dans une longue interview accordée au journal du Dimanche, sur son addiction à l’alcool.

Les raisons de la fermeture de Tirexo, site de piratage basé au Maroc, désormais connues

Les raisons qui expliquent la fermeture Zone-telechargement et Tirexo, basé au Maroc, deux des plus gros sites de piratage en France et en Belgique, sont désormais connues.

Nord du Maroc : règlements de comptes entre narco-trafiquants

La police judiciaire de la ville de Tétouan a ouvert une enquête après qu’un jeune homme a été grièvement blessé par balle dans la région de Fnideq. Il serait victime d’un règlement de comptes entre gangs de trafiquants de...

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté (et baissé)

L’indice des prix à la consommation(IPC) a enregistré une hausse de 0,8 % au cours du mois d’août 2021, comparé au même mois de l’année dernière, mais en stagnation par rapport à juillet.

Drogue : la France s’inquiète de la route « du Nord du Maroc »

Les douanes françaises en coordination avec le procureur de la République de Toulon et le centre opérationnel douanier maritime de Marseille (CODM) ont réussi à saisir quatre tonnes de résine de cannabis marocain dissimulées dans un navire de pêche au Sud...