Le Maroc a aidé la France à déjouer une attaque terroriste

7 avril 2021 - 09h20 - France - Ecrit par : G.A

Le Maroc par le biais de la DGST a permis à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) de la France d’interpeller dimanche dernier à Béziers, cinq femmes dont une d’origine marocaine. L’une d’entre elles est soupçonnée d’avoir voulu commettre une action violente.

Ces interpellations ont été réalisées « dans le quartier populaire de La Dévèze », au sud-est de Béziers. La Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a transmis, le 1ᵉʳ avril 2021, aux services de renseignements français extérieurs et intérieurs (DGSE-DGSI), des informations précises concernant une citoyenne française d’origine marocaine, qui préparait une opération terroriste imminente visant un lieu de culte en France (église), rapporte la MAP.

Les informations fournies par la DGST comprenaient des données personnelles sur la suspecte principale et ses adresses électroniques, ainsi que des points stratégiques sur le projet terroriste qu’elle s’apprêtait à exécuter en coordination avec des éléments de l’organisation terroriste « Daech ». Son projet suicidaire constituerait à faire un carnage au sein d’une église. Elle comptait également décapiter des fidèles en s’inspirant des vidéos et des contenus numériques diffusés par l’organisation terroriste « Daech », qu’elle visionnait régulièrement.

Le partage de ces informations avec les services français s’inscrit dans le cadre de l’adhésion du Maroc aux mécanismes de coopération internationale de lutte contre les organisations terroristes, de consécration de la paix et de la stabilité dans le monde, ainsi que dans le sillage du renforcement de la coopération entre la DGST et les services de renseignements français dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et face à la recrudescence des menaces de l’extrémisme violent qui vise la sûreté et la sécurité des citoyens des deux pays, souligne-t-on.

Sujets associés : France - Terrorisme - Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) - Etat islamique - Daech - Arrestation

Aller plus loin

Terrorisme : 4% des personnes arrêtées au Maroc sont des récidivistes

4% des personnes arrêtées au Maroc pour des délits liés au terrorisme sont des récidivistes, selon des statistiques publiées par le Bureau central d’investigations judiciaires...

Le Maroc renforce sa lutte contre le terrorisme dans la région sahélo-saharienne

Le Maroc mène depuis quelques années une lutte acharnée et constante contre le terrorisme dans la région sahélo-saharienne. Dans ce cadre, il a noué des partenariats avec...

Assassinat de Samuel Paty : une étudiante condamnée pour "apologie du terrorisme"

Dans l’affaire de l’assassinat du professeur Samuel Paty, une étudiante en biologie de 19 ans, a été condamnée vendredi par le tribunal correctionnel de Besançon, à 4 mois de...

La France veut compter sur le Maroc pour « combattre le terrorisme »

Arrivé au Maroc dimanche 9 novembre, le chef de la diplomatie française a été reçu lundi par son homologue marocain, Nasser Bourita. Dans son message, Jean-Yves le Drian a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc renforce son dispositif légal de lutte contre le terrorisme

Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, le Maroc a décidé de renforcer son dispositif national en se dotant d’un centre national de traitement des informations relatives aux passagers et aux vols aériens.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.