Recherche

Les derniers instants de Mr James Bond racontés par son épouse marocaine

© Copyright : DR

2 novembre 2020 - 22h00 - Société - Par: K.B

Le célèbre acteur Sean Connery a disparu le 31 octobre dernier à l’âge de 90 ans. Son épouse, la Franco-marocaine Micheline, raconte ses derniers instants.

« Ce n’était plus une vie pour lui, il n’arrivait plus à s’exprimer dernièrement. Au final, il est mort dans son sommeil, et c’était juste paisible. J’étais avec lui tout ce temps et il s’en est allé en douceur ». Ainsi a décrit l’artiste peintre franco-marocaine, Micheline Roquebrune, les derniers moments passés aux côtés du premier James Bond de l’histoire.

Dans une interview accordée au DailyMail, la femme, qui a accompagné l’acteur mythique pendant 45 ans, a fait part de sa profonde douleur à devoir vivre séparée de son compagnon de toujours, mais également d’une forme de soulagement.

C’était une douloureuse épreuve pour elle et pour son entourage, en raison des derniers instants pénibles de l’acteur, qui souffrait de démence, raconte Micheline. Mais, un soulagement aussi car, explique-t-elle, Sean Connery avait un dernier souhait, celui de mourir sans douleur. « Son dernier souhait a été réalisé. Il est mort paisiblement ».

Les époux se sont rencontrés par hasard, lors d’un tournoi de golf au Maroc en 1970. Micheline ignorait tout de Sean Connery, a-t-elle confié au journal britannique The Sun, jusqu’au moment où elle a été sidérée par le physique de l’acteur. « J’ai rêvé de lui la nuit même. Le lendemain, je suis retournée au tournoi, et c’était le déclic », a-t-elle déclaré.

Micheline vivait encore avec ses enfants au Maroc, alors que Connery habitait aux Bahamas. Le couple n’est parvenu à célébrer ses noces que cinq ans plus tard. « Au début, on n’arrivait pas à se voir. Elle habitait en Afrique du Nord », avait affirmé l’acteur, qui était tombé amoureux du Maroc, avant d’ajouter « Micheline est une femme merveilleuse, elle est l’amour de ma vie ».

En 1975, l’acteur avait joué dans le film « l’homme qui voulut être roi », dont le tournage s’était déroulé à Ouarzazate. Plus tard, en 2004, il reçoit le prix du meilleur acteur au Festival international de Marrakech.

Mots clés: Cinéma , Ouarzazate , Festival International du Film de Marrakech

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact