Un Jordanien écope de 20 ans de prison pour le viol d’une danseuse marocaine

22 avril 2013 - 18h07 - Monde - Ecrit par : J.L

Un Jordanien a écopé d’une peine de 20 ans de prison et des travaux forcés pour l’enlèvement et le viol d’une danseuse marocaine. Le jugement a été rendu par un tribunal d’Amman, capitale de la Jordanie.

La danseuse avait été enlevée peu après avoir quitté une boite de nuit d’Amman, par son violeur et deux complices. Ces derniers avaient pris en chasse le taxi à bord duquel elle se trouvait.

Après une course poursuite, les trois hommes ont réussi à arrêter le taxi, agressé violemment le conducteur et enlevé la victime, en la menaçant avec une arme blanche. La jeune femme a été emmenée dans un appartement où elle a été violée.

D’après une étude réalisée en Jordanie en 2011, au moins 35.000 Marocaines vivent dans le royaume Hachémite. Plus de la moitié, soit 57% de ces jeunes femmes, dont la majorité est âgée de moins 25 ans, travailleraient dans des boites de nuit.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prostitution Maroc - Harcèlement sexuel - Jordanie - Prison - Sexualité

Ces articles devraient vous intéresser :

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été...

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : les sites pour adultes cartonnent pendant le ramadan

Les Marocains sont friands des sites pour adultes pendant ce mois de ramadan. À quel moment visitent-ils ces sites ?