Maroc : de "paradis gay" à destination à risque pour les LGBTQ+ ?

4 juin 2024 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc est passé de « pays gay-friendly » à destination touristique moins sûre pour les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres. Il y existe toutefois une sorte de tolérance.

Le Maroc figure parmi les destinations touristiques emblématiques qui criminalisent l’homosexualité. Au Maroc, l’homosexualité est un délit interdit par l’article 489 du Code pénal qui stipule : « est puni de l’emprisonnement de six mois à trois ans et d’une amende de 120 à 1000 dirhams, à moins que le fait constitue une infraction plus grave, quiconque commet un acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe. » Mais par le passé, le royaume était un « paradis gay ». « Au début du XXe siècle, des villes comme Tanger étaient des ’paradis gays’ pour les créateurs de mode ayant fui les pays occidentaux conservateurs. L’un des principaux sites touristiques de Marrakech est le jardin Majorelle, où les cendres de l’ancien propriétaire Yves Saint-Laurent ont été dispersées par son ancien compagnon, Pierre Bergé », fait savoir CNN Travel.

À lire :Le Maroc parmi les destinations touristiques les moins sûres pour les LGBTQ+

En 2020, un premier voyagiste pour les LGBTQ+ voit le jour. Il s’agit d’Inclusive Maroc, dont les fondateurs sont Bilal El Hammoumy et Rania Chentouf, tous deux homosexuels. « En tant que membres de la communauté, nous pensions que nous comprendrions mieux comment l’aborder, explique El Hammoumy. Le Maroc est un pays où la tolérance est pratiquée, mais pas prêchée. » Il existe toutefois des craintes. « Nous comprenions les craintes des clients, mais d’un autre côté, il était important de créer un espace où la communauté LGBT locale peut être impliquée dans les programmes de formation et les opportunités d’embauche », a-t-il ajouté. El Hammoumy affirme en outre que les hôtels marocains acceptent généralement les couples de même sexe, mais que ceux avec lesquels ils travaillent suivent une formation complémentaire pour garantir le confort des voyageurs. En revanche, « certains guides ont choisi de ne pas travailler avec eux lorsqu’ils expliquent leur clientèle, a-t-il poursuivi, relevant toutefois que « visiter des destinations peut changer les mentalités. »

À lire :Amir Ohana, d’origine marocaine et ouvertement homosexuel, en visite au Maroc

Selon l’Association internationale des lesbiennes, gays, bisexuels, trans et intersexués (ILGA), qui compte les États membres de l’ONU, il existe 62 pays dans le monde qui criminalisent encore (ou criminalisent de facto) l’homosexualité.
Human Dignity Trust en dénombre 64. Douze d’entre eux comme les Émirats arabes unis, un pays très touristique ; le Qatar, dont la compagnie aérienne a été récemment désignée la meilleure au monde pourraient aller jusqu’à imposer la peine de mort pour pratique homosexuelle.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Homosexualité Maroc - Tourisme - Sexualité - Tourisme sexuel

Aller plus loin

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les...

« Personne ne peut légaliser l’homosexualité au Maroc »

Le ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi, a assuré que l’homosexualité ne peut être « légalisée » dans un «...

Amir Ohana, d’origine marocaine et ouvertement homosexuel, en visite au Maroc

Amir Ohana, Président de la Knesset (le Parlement israélien), devrait se rendre au Maroc début juin. Une première pour le politicien, membre important du parti du Premier...

88 % des Marocains ne souhaitent pas avoir d’ami homosexuel

88 % des Marocains ne voudraient pas d’ami homosexuel, selon une étude réalisée par l’Institut marocain d’analyse des politiques (MIPA).

Ces articles devraient vous intéresser :

« J’ai visité le Maroc - voici pourquoi je n’y retournerai jamais »

Sur la toile, des tiktokeurs et Youtubeurs – dont des Américains – déconseillent à leurs followers de se rendre au Maroc et en évoquent les raisons. Ils disent ne plus avoir l’intention de retourner dans le royaume.

Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.

Le tourisme de montagne, un potentiel inexploité au Maroc

Le tourisme de montagne au Maroc est un secteur à fort potentiel qui est inexploité, selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.

La stratégie du Maroc pour booster le tourisme interne

L’embellie du tourisme se confirme pour le Maroc. Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, expose sa stratégie pour maintenir voire accroître cette tendance.

Le Maroc veut profiter des exploits des Lions de l’Atlas pour booster son tourisme

Les Lions de l’Atlas ont terminé à la quatrième place de la Coupe du monde 2022. Un exploit historique et exceptionnel dont veut profiter le Maroc pour revigorer son tourisme, puissant levier de développement.

Maroc : le football comme vitrine touristique

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) ont annoncé mercredi un partenariat stratégique, dans l’objectif de mettre en avant le Maroc comme destination touristique à travers le football.

Tourisme : Le Maroc vise le Top 10 mondial

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a présenté son plan d’action ambitieux pour la période 2023-2026 lors d’une nouvelle édition des « Tourism Marketing Days » qui s’est tenue à Rabat le 4 avril. Intitulé « Light In Action », ce plan d’action...

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Le Maroc vise le Top 10 des destinations touristiques mondiales

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) compte mettre un accent particulier sur sa stratégie de communication et promotion, avec l’ambition d’attirer près de 4 millions de voyageurs supplémentaires. Cette annonce fait suite au bilan qualifié...

Maroc : appel au boycott des loueurs de parasols sur les plages

Les loueurs de parasols et de tables continuent de dicter leur loi sur les plages marocaines, malgré les campagnes de sécurité lancées par les autorités pour libérer certaines plages. Une situation dénoncée par des activistes et citoyens sur les...