Un journaliste nommé conseiller auprès du chef du gouvernement

26 octobre 2020 - 13h00 - Ecrit par : A.S

Le journaliste et animateur vedette de la chaîne de télévision nationale Medi 1 TV, Youssef Belhaissi, vient d’être nommé Conseiller auprès du chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani.

Présentateur d’infos de la chaîne durant plus d’une décennie, Belhaissi a été chargé de la direction de la communication au sein de la délégation interministérielle des droits de l’homme, rapporte le site Akhbarona.

Au mois de juillet dernier, alors que la chaîne de Tanger traversait un climat social instable, le journaliste avait été poussé vers la sortie, suite à des divergences syndicales. Une série d’événements, dont le regroupement des personnels de radio et de télévision sur le même site, avait accentué les tensions internes.

Le délégué du personnel, qui accusait la direction de Médi1 de prendre des "décisions unilatérales", aurait été licencié pour ses activités syndicales, mais également pour ses présumées interventions "virulentes" sur les réseaux sociaux, précise la même source.

Tags : Medi 1 Tv - Saâdeddine El Othmani

Aller plus loin

Radio Mars aura sa chaîne de télévision satellitaire

La Haute autorité de la Communication audiovisuelle (HACA) a donné son accord de principe pour la diffusion de la nouvelle chaîne de télévision satellitaire, "Mars...

Medi 1 Radio sanctionnée

Après Luxe Radio et 2M, Medi 1 Radio est au banc des accusés à la Haute autorité de la Communication audiovisuelle (HACA) pour avoir « enfreint les dispositions légales et...

Nous vous recommandons

Ce que reproche l’Algérie au Maroc

Visiblement, l’Algérie n’affiche aucune volonté de pacifier ses relations avec le Maroc. Elle vient à nouveau de charger son voisin de l’Ouest.

Espagne : un prêtre attaque les musulmans

Le père Emilio Montes, prêtre à Valdepeñas (province de Ciudad Real), connu pour ses sermons controversés sur divers sujets à polémique, a, à nouveau fait parler de lui. Dans une récente homélie, il s’en est pris aux musulmans et aux séries turques, dénonçant...

Maroc : le gouvernement promet jusqu’à 100 000 dh par mois pour les médecins

Dans le PLF 2022, le gouvernement a alloué un budget de 23,5 MMDH au ministère de la Santé et de la protection sociale, incluant la revalorisation de l’exercice du métier de médecin.

Glory : Hamicha gagne son combat et remercie Badr Hari

Le kick-boxeur néerlando-marocain, Mohamed Mezouari alias Hamicha est sorti vainqueur de son combat, samedi 23 octobre 2021, face au Français Samuel Dbili dans le cadre de la Glory Collision 3.

L’Espagne appelle ses ressortissants à quitter le Maroc

Les Espagnols se trouvant encore au Maroc sont invités à planifier leur retour, en raison de la fermeture des frontières par le royaume.

États-Unis : un documentaire sur les origines marocaines de Morocco, ville de l’Indiana, bientôt en diffusion

Aux États-Unis, un court documentaire retraçant les origines marocaines de Morocco, une petite ville de l’État de l’Indiana, sera diffusé dans la première quinzaine du mois de mai sur une chaîne américaine.

Casablanca : une MRE fait tomber un candidat aux élections

À Casablanca, une Marocaine résidant à l’étranger (MRE) s’est fait arnaquer par un individu qui s’est présenté aux dernières élections législatives, communales et régionales sous la bannière d’un grand parti politique. Une affiche électorale a permis à la police...

Un Franco-marocain arrêté à Nador pour trafic de drogue

Un Français d’origine marocaine a été arrêté par la Brigade de police de Nador pour son implication dans une affaire de drogue. L’homme était sur le point de prendre un bateau vers un pays étranger.

Le Brésil veut le phosphate marocain

Face à la pénurie et la hausse des prix des matières premières, le Brésil envisage de diversifier ses sources d’approvisionnement en engrais. Le pays veut augmenter ses importations en provenance de plusieurs pays, dont le...

De plus en plus de Marocains enterrent leurs morts en Belgique

De plus en plus de Bruxellois musulmans, notamment d’origine marocaine, préfèrent inhumer leurs proches loin de la terre d’origine, malgré l’assouplissement des restrictions sanitaires.