Latifa Ibn Ziaten envisage de porter plainte contre l’Etat français

14 juillet 2016 - 10h20 - France - Ecrit par : Bladi.net

Latifa Ibn Ziaten va sans doute porter plainte contre l’Etat français. Cette annonce intervient suite à la décision du tribunal administratif de Nîmes qui engage pour un tiers la responsabilité de l’Etat français dans la tuerie perpétrée par Mohamed Merah.

« Je vais voir avec mes avocats, oui je vais peut-être porter plainte », a-t-elle indiqué à l’AFP, ajoutant que « pendant 4 jours, c’était mon fils qui était soupçonné et non Merah. Mon fils était à la morgue et je ne pouvais pas le voir ».

Imad, fils de Latifa Ibn Ziaten, a été tué en mars 2012 à Toulouse dans cet acte terroriste qui a coûté la vie à six autres personnes : deux autres soldats, trois enfants et un professeur d’une école juive.

Dans sa décision rendue mardi, le tribunal administratif de Nîmes a estimé que le fait « de supprimer toute mesure de surveillance de Mohamed Merah, prise à la fin de l’année 2011 (…) est constitutive d’une faute engageant la responsabilité de l’Etat ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Nîmes - Imad Ben Ziaten - Latifa Ibn Ziaten

Aller plus loin

France : le fils de Latifa Ibn Ziaten violemment agressé

L’un des fils de Latifa Ibn Ziaten, mère d’Imad Ibn Ziaten, un militaire froidement assassiné par Mohamed Merah à Toulouse en mars 2012, a été agressé. Admis dans la soirée aux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...