Recherche

Le Maroc défendra son projet de société contre la barbarie

© Copyright : DR

21 mai 2003 - 09h04 - Maroc

La Chambre des conseillers a tenu hier une séance spéciale en marge de celle, ordinaire, des questions orales consacrées aux tragiques événements de Casablanca et à laquelle ont assisté plusieurs membres du gouvernement conduits par le Premier ministre, M. Driss Jettou.
Comme au lendemain des inondations de l’hiver dernier, l’Exécutif et les élus de la nation ont tenu à témoigner leur sympathie et leur solidarité avec les victimes des actes terroristes et leurs familles.

Dans une brève allocution liminaire, le président de la Chambre, M. Mustapha Oukacha, a salué l’élan de solidarité et de compassion de l’ensemble des composantes du peuple marocain ainsi que de toutes les personnes et organisations éprises de paix de par le monde à la suite de ces actes qui n’ont absolument rien à voir avec les valeurs de l’Islam et les idéaux humanitaires. M. Oukacha s’est félicité, à cette occasion, de la détermination unanimement et spontanément exprimée par tous les Marocains, à combattre la violence aveugle, l’intolérance et l’exclusion, à demeurer constamment attachés au dialogue et à la cohabitation pacifique et à se mobiliser davantage, derrière S.M. le Roi, en vue de faire triompher les nobles valeurs de démocratie, de modernité et de respect des droits de l’Homme. Les présidents de tous les groupes parlementaires ou leurs représentants se sont ensuite succédé à la tribune pour dénoncer, en chœur, les attentats meurtriers de vendredi dernier à S.M. le Roi, aux familles des victimes et à l’ensemble du peuple marocain et demander que cette horrible tragédie soit mise à profit pour dégager les enseignements qui s’imposent et mener une réflexion sereine et responsable sur les meilleurs moyens de protéger notre société et préserver notre identité et nos valeurs ancestrales.
Prenant la parole, à son tour, le Premier ministre a déploré cette série d’actes terroristes qui ont touché divers points de la capitale économique du Royaume en cette lugubre nuit du 16 mai, dont l’objectif avéré était de porter atteinte à la sécurité, la paix et la quiétude du Maroc et des Marocains et dont le bilan, à ce jour, se monte à 41 morts et une centaine de blessés plus ou moins graves.

L’intervention du Premier ministre

« Dans la nuit du vendredi 16 mai, notre pays a connu des actes terroristes odieux lorsque des mains criminelles ont osé porter atteinte à la sécurité, à la paix et à la quiétude dont jouit le Royaume, en perpétrant une série d’opérations terroristes dans plusieurs lieux publics situés au centre de la ville de Casablanca, qui ont fait, selon un dernier bilan, 41 morts et près de 100 blessés plus ou moins graves.
Suite à ces événements douloureux, qui ont profondément affecté l’ensemble du peuple marocain et nous ont causé une profonde peine et affliction, J’implore Le Tout-Puissant d’entourer de Sa Sainte Miséricorde les victimes innoncentes tuées lors de ces attaques abjectes, de les accueillir dans son vaste Paradis et de répandre sa mansuétude sur tous les blessés qui reçoivent actuellement des soins en leur accordant prompt rétablissement. Ces mains criminelles ont choisi l’heure et le lieu de façon à faire le plus grand nombre de victimes et de dégâts matériels et à semer la terreur dans l’esprit des citoyens, perpétrant des actes barbares concomitants dans cinq différents sites sensibles au centre de Casablanca, capitale économique du Royaume.
Comme chacun le sait, Sa Majesté le Roi, que Dieu le préserve, a donné ses hautes instructions à Son gouvernement et à toutes les autorités compétentes pour qu’ils se rendent sur place en vue de prendre connaissance des effets de ces crimes odieux, de porter l’assistance nécessaire aux victimes, d’assurer la sécurité et la quiétude aux citoyens, de diligenter les enquêtes nécessaires afin de déterminer les circonstances de ces crimes et de traquer leurs commanditaires, leurs exécutants et tous ceux qui y sont impliqués en vue de les traduire devant la justice. Sa Majesté le Roi a également tenu à se rendre à Casablanca pour présider une séance de travail consacrée à l’examen des répercussions des agressions terroristes et s’enquérir de l’état de santé des blessés qui reçoivent des soins dans les différents centres hospitaliers. De même, Sa Majesté a donné ses hautes instructions pour la prise en charge des frais d’hospitalisation des blessés et l’octroi d’une aide matérielle et soutien moral aux familles des victimes de cette lâche agression.
Les actes sanglants dont le Maroc a été l’objet et qui ont causé la mort à des personnes innocentes, visent principalement à porter atteinte à la stabilité, à semer la terreur et la discorde parmi les citoyens, à ébranler la quiétude dont jouissent les Marocains et à attenter aux valeurs de tolérance et d’ouverture qui caractérisent la personnalité et l’identité marocaines. Les commanditaires de ces agressions ignobles ont tenté de porter atteinte au modèle sociétal moderniste qui est le nôtre et que nous avons choisi ensemble -Roi, gouvernement et peuple-, de saper notre option démocratique, d’ébranler la stabilité et la quiétude dont jouit notre pays et d’entraver le processus de modernité et d’ouverture dans lequel nous nous sommes engagés avec détermination et une conviction commune. Ces agressions visaient également à porter atteinte à l’un des fondements de la société marocaine, à savoir la conciliation entre authenticité et modernité qui constitue un élement spécifique à notre identité. De même qu’elles constituent une vaine tentative d’entraîner le Maroc dans une logique de confrontation et de choc culturel, civilisationnel et idéologique. Le peuple marocain qui a appris la nouvelle de ce drame avec étonnement et indignation, a rejeté de manière civilisée ces actes barbares et dénoncé avec force ces agressions qui ont un lien manifeste avec le terrorisme international, réaffirmant ainsi la cohésion et l’invulnérabilité du corps marocain et sa capacité à faire face à de tels actes obscurantistes.
Cet événement douloureux a eu l’effet d’un choc terrible, non seulement pour les habitants de Casablanca, mais aussi pour l’ensemble des Marocains, du fait que ces actes criminels ignobles sont étrangers aux traditions, aux moeurs et à la culture des Marocains et du fait également qu’ils constituent un grave précédent visant à faire de la logique de la violence et de la discorde un moyen d’imposer un modèle de société étranger aux Marocains.
Ces actes ont été dénoncés et condamnés, de manière spontanée, par les différentes composantes de la société marocaine, partis politiques, organisations syndicales, associations de la société civile, médias audio-visuels et presse écrite, toutes tendances confondues.
Ces différentes composantes de la société ont exprimé leur rejet catégorique et leur désapprobation totale de ces actes odieux et en ont fustigé la méthode barbare, administrant ainsi la preuve de la force de leur cohésion et de l’ampleur de leur mobilisation pour faire face à toutes les tentatives terroristes visant à porter atteinte aux intérêts et à la sécurité de notre pays.
Toutes les forces éprises de paix ont exprimé leur sympathie avec le peuple marocain dans ces circonstances difficiles. Ainsi, de nombreux pays frères et amis ont exprimé, dans des messages de solidarité et de compassion adressés à S.M. le Roi, leur vive condamnation et leur ferme dénonciation de ces attaques criminelles et se sont portés volontaires pour apporter l’aide matérielle et l’expertise technique nécessaires pour remonter la piste des commanditaires et auteurs de ces actes abjects.
Les événements qui ont eu lieu à Casablanca constituent une exploitation perfide des choix de société assumés avec conviction par notre pays et qui sont faits d’ouverture et de tolérance, car l’espace démocratique et l’élargissement du champ des libertés ont procuré un environnement propice mis à profit par des mains criminelles pour berner et induire en erreur ceux qui ont été poussés à commettre ces crimes odieux.
Le Maroc a été toujours un carrefour de civilisations, une terre de tolérance religieuse, une source de rayonnement spirituel et un espace de pluralisme culturel, ethnique et politique. Pour toutes ces considérations, l’ensemble des fils de ce pays rejettent en bloc toutes les formes de violences, d’intimidation, de terreur et de pensée unique.
Ils rejettent également avec force l’exploitation de notre jeunesse à des fins destructrices, derrière lesquelles se cachent des mains occultes dont le but est d’ébranler les fondements de notre identité et la cohésion de nos rangs.
Le Maroc est un pays musulman depuis 14 siècles et le demeure, sans la moindre divergence entre ses fils sur nos choix doctrinaux et nos valeurs sacrées. Pour cette raison, le Maroc et les Marocains ne sauraient accepter que leur attachement à l’Islam et à l’unité du rite ne soit mis en doute.
Le Maroc demeurera fort, par sa monarchie, ses institutions, son unité, sa foi, son authenticité et fort par son identité.
Le Maroc restera également uni dans sa condamnation et son ferme rejet de la logique de la violence, du choc des rites et des civilisations. Il triomphera, sans conteste, de ceux qui osent décréter, au nom de la religion, illicite ce que Dieu a permis et licite ce que Dieu a prohibé.
Toutes les autorités de la sûreté et judiciaires compétentes ont été mobilisées pour les besoins de l’enquête. L’enquête a permis d’identifier rapidement les auteurs de ces actes criminels. Douze des quatorze terroristes, tous de nationalité marocaine, ont été identifiés dont deux sont en état d’arrestation. Les investigations se poursuivent pour démêler l’échevau de cette opération abjecte et remonter à ses commanditaires et éradiquer le terrorisme à la racine. Le professionnalisme et la haute compétence qui ont présidé au déroulement des investigations témoignent de la vigilance des services de sécurité et leur abnégation dans l’accomplissement de leur devoir national.
Les résultats obtenus, les moyens déployés et les effectifs mobilisés permettent au gouvernement de S.M. le Roi d’assurer l’ensemble des citoyens que notre pays est à l’abri du terrorisme et que notre patrie et nos concitoyens jouissent de sécurité et de stabilité.
Je voudrais également rassurer les hommes d’affaires, les investisseurs marocains et étrangers que toutes les mesures ont été prises pour préserver le climat de confiance et garantir la sécurité des personnes et des biens, et réitérer que le Maroc restera à jamais une terre d’accueil pour tous les visiteurs et investisseurs étrangers, qui lui font confiance.
J’affirme, du haut de cette tribune et devant les Représentants de la Nation, que le gouvernement oeuvrera à la mobilisation de tous les moyens nécessaires pour traquer les commanditaires et les exécutants de ces crimes odieux où qu’ils se trouvent et quel que soit le voile derrière lequel ils se cachent.
Nous opterons pour la voie de fermeté et de rigueur qui s’impose pour poursuivre et punir les auteurs de ces actes en rapport avec leur gravité.
Cet acte terroriste abominable ne nous empêchera pas de poursuivre le processus d’ouverture et de modernité engagé en cette terre bénie qui a su concilier entre authenticité et modernité, et ne nous fera pas renoncer au choix de la démocratie, du pluralisme et des droits de l’Homme.
Le Maroc restera attaché à la poursuite de son processus démocratique et de modernisation de sa vie politique. Sa détermination à poursuivre les efforts de développement ne sera nullement entamée.
Notre attachement aux valeurs de tolérance religieuse ne sera pas, non plus, affecté par ces actes criminels et nous ferons face, avec toutes nos forces, à toutes les tentatives qui visent à nuire aux options de liberté et d’ouverture que nous avons choisies pour notre pays. Nous sommes convaincus que ces événements, qui visent à porter atteinte à la stabilité et à la sérénité dont jouit notre pays, ne feront que renforcer notre unité et notre cohésion.
Les Marocains, individus et groupes, formations politiques et société civile, ont toujours fait preuve, dans les moments difficiles de notre histoire, d’un esprit patriotique élevé et réagi avec spontanéité face à tout ce qui est susceptible de porter atteinte aux valeurs de l’authenticité et de la civilisation de notre pays.
Partant de cet esprit, je réitère mon appel à toutes les forces vives de notre pays à unifier les rangs et faire preuve de vigilance dans la défense du projet sociétal irréversible que nous tous - Roi, gouvernement et peuple- avons choisi comme référentiel pour l’édification de l’avenir de notre pays.
En conclusion, je tiens à saluer le sens élevé de responsabilité et les promptes réactions empreintes de professionnalisme dont ont fait montre les autorités compétentes, à savoir la sûreté nationale, la gendarmerie royale, les forces auxiliaires, la protection civile, les services médicaux et paramédicaux ainsi que le Croissant rouge marocain, qui sont intervenus avec célérité en vue de secourir les blessés, rétablir la sérénité dans les esprits des citoyens, déterminer les circonstances de ces événements douloureux et traquer les commanditaires, les exécutants et tous ceux qui y sont impliqués.
Je voudrais également rendre hommage aux habitants de Casablanca qui ont fait preuve d’un haut degré de maturité et d’esprit patriotique élevé, de sorte que leur contribution efficace et spontanée a permis de limiter l’ampleur des dégâts, comme ils ont fait montre de civisme et de solidarité qui ont aidé directement au retour à la normale.
En conclusion, nous implorons Dieu Tout-Puissant, de perpétuer les bienfaits de la paix, de la quiétude et de la stabilité sur ce pays paisible et ce peuple fidèle, sous la conduite éclairée de Amir Al Mouminine, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste. Que la Paix et la Miséricorde de Dieu soient sur vous ».

Lematin.ma

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact