Recherche

Le Maroc s’efforce de limiter les effets de la guerre sur le tourisme

© Copyright : DR

2 avril 2003 - 13h37 - Maroc

Le nombre de touristes a baissé de moins de 10% au Maroc depuis le début de la crise irakienne, a assuré lundi à Rabat le ministère marocain du Tourisme, en annonçant un « plan d’action » en faveur de ce secteur.

Adil Douiri, ministre marocain du Tourisme, a estimé que la baisse enregistrée demeurait pour l’instant « assez faible » dans le contexte de la guerre en Irak.
Les mesures annoncées, qui prennent en compte « l’état psychologique du touriste étranger », comportent notamment une réaffectation des budgets promotionnels vers la communication institutionnelle.

Il s’agit de décrire un Maroc « proche, amical, accueillant et chaleureux », a indiqué le ministre.

D’autres mesures ont été annoncées pour venir en aide aux hôteliers marocains et soutenir le tourisme intérieur.

Le ministre a rappelé qu’une « cellule de veille » avait été chargée dès le mois de janvier 2003 de préparer un plan de sauvegarde du tourisme dans l’hypothèse d’un conflit au Moyen-Orient.

La première guerre du Golfe en 1991 avait eu des effets dévastateurs sur ce secteur dans le royaume.

AFP

Mots clés: Tourisme , Irak , Guerre

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact