Recherche

Le Pen s’en prend à Rachida Dati

© Copyright : DR

4 juin 2007 - 13h29 - Maroc

« Est ce que vous avez la nationalité marocaine, ou est-ce que vous avez la nationalité française », demande le leader d’extrême-droite à la ministre de la Justice, Rachida Dati. Le ministère ne fait pas de commentaire.

Le président du Front national Jean-Marie Le Pen a souhaité jeudi 31 mai que toutes les personnes susceptibles d’avoir une double nationalité française et étrangère fassent un choix entre les deux, citant la Garde des sceaux Rachida Dati.

« Le Front national est foncièrement hostile à la double nationalité » et demanderait aux éventuels bi-nationaux « quelle est la nationalité » qu’ils « choisissent », a-t-il déclaré à la presse à Nancy, dans sa tournée des régions françaises avant les législatives.

« Par exemple, il poserait la question à Mme Dati : est ce que vous avez la nationalité marocaine, ou est-ce que vous avez la nationalité française », a-t-il poursuivi.

"Vous devez choisir"

« Vous devez choisir. Si vous choisissez la nationalité étrangère, vous serez des étrangers, respectés en France, mais selon le statut des étrangers », sans les avantages « que moi je crois devoir réserver aux Français », a-t-il ajouté.

Interrogé sur les propos de Jean-Marie Le Pen interpellant Rachida Dati, le ministère de la Justice s’est refusé à tout commentaire.
Rachida Dati est née en Saône-et-Loire de père marocain et de mère algérienne.

La double nationalité « nous permet de nous mettre sur les reins la responsabilité de cette ancienne candidate à la présidence de la république de Colombie », a poursuivi M. Le Pen en faisant allusion à Ingrid Betancourt, franco-colombienne, qui est « quand même plus colombienne que française ».

Une « angoisse » face au nombre d’étranger

« Nous nous sentons engagés pour le terroriste Moussaoui, qui est un franco-marocain. Je voudrais bien savoir s’il est Français ou Marocain, s’il est Marocain c’est la responsabilité du Maroc, s’il est Français c’est la responsabilité de la France », a-t-il ajouté.

Jean-Marie Le Pen, interrogé sur l’avenir à moyen terme du Front national, a expliqué qu’il avait « les plus grandes angoisses pour (ma) progéniture et (mes) compatriotes, et les Européens eux-mêmes », devant l’augmentation du nombre d’étrangers en France.

« Il y a des villes entières françaises qui sont à majorité musulmane, comme Roubaix par exemple ou des villes comme Marseille qui ont 200.000 citoyens musulmans », a déclaré Jean-Marie Le Pen.

AFP

Mots clés: France , Racisme , Rachida Dati

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact