Ramadan : ces Marocains qui réclament le droit de manger en public

28 août 2010 - 22h35 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le code pénal marocain stipule que seuls les juifs marocains ont le droit de manger et de boire en public pendant le Ramadan, puisque le reste des Marocains sont tous des supposés musulmans. Des mouvements réclament désormais le droit de manger en plein public pendant le Ramadan.

Parmi ces mouvements, celui du blogueur Najib Chaouki qui demande la suppression de ce texte de loi. Selon lui il s’agit d’un héritage du protectorat français, une façon de dire aux Marocains qu’ils respectaient leur religion.

Le blogueur qui souligne dans une interview accordée à TV5 que le fait d’être né Marocain n’implique pas que l’on soit naturellement musulman, explique que le seul droit qui leur est "accordé" aujourd’hui est celui de manger chez eux en cachette.

Mali, le Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles derrière cette revendication et dont fait partie Najib Chaouki, a érigé les réseaux sociaux en véritables média. A l’origine d’un pique-nique organisé en 2009 en plein Ramadan et interdit par les autorités, Mali compte actuellement quelques 1200 membres dont l’âge varie entre 18 et 32 ans.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Ramadan 2024 - Lois - Zineb El Rhazoui - Mouvement alternatif pour les libertés individuelles - Massayminch

Ces articles devraient vous intéresser :

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Voici les dates de début et de fin du ramadan au Maroc

Les dates de début et de fin du mois sacré de ramadan au Maroc sont désormais connues.

Ramadan et réseaux sociaux : les photos d’iftar divisent

Pendant le mois sacré de Ramadan, de nombreux influenceurs marocains publient quotidiennement sur les réseaux sociaux des photos de tables garnies de mets et de boissons pour la rupture du jeûne (iftar). Un comportement perçu comme de la provocation...

Quand débute le ramadan au Maroc ?

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Le Centre international d’astronomie vient de faire ses prédictions.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Aïd al-Fitr au Maroc : jour de congé supplémentaire

Le gouvernement marocain a pris une mesure exceptionnelle en décidant d’accorder un jour de congé supplémentaire aux fonctionnaires de l’État à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Fitr, qui devrait avoir lieu au Maroc le samedi 22 avril prochain.

Chaâbane débute ce dimanche, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1445 de l’hégire correspond au dimanche 11 février 2024, a annoncé samedi le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.