Les épices marocaines sont-elles dangereuses pour la santé ?

4 août 2020 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les épices achetées au Maroc et dans quatre autres pays contiennent une forte concentration de plomb. C’est ce que révèle une étude menée par l’UNICEF.

Cette étude récente s’est basée sur 1496 échantillons de 50 d’épices provenant de 41 pays, rapporte Al Massae. Les experts ont découvert que la majorité a révélé l’existence de niveaux de plomb plus ou moins élevés tandis que les épices produites au Maroc, en Géorgie, au Bangladesh, au Pakistan et au Népal contiennent une forte concentration de plomb.

En conséquence, 1,8 million d’enfants marocains ont jusqu’à 5 microgrammes de plomb par décilitre dans le sang, 209 000 autres jusqu’à 10 microgrammes de plomb par décilitre. Au niveau mondial, on dénombre 800 millions d’enfants ayant du plomb dans le sang, à hauteur de 5 microgrammes voire plus, par décilitre.

Le rapport indique que les enfants vivant dans les pays pauvres sont exposés au plomb, une neurotoxine puissante lorsqu’ils inhalent la poussière et les fumées des mines, des fonderies et des opérations de recyclage des batteries au plomb-acide (ULAB) que l’on trouve dans les voitures, les camions et autres véhicules. Autres voies de contamination : aliments pollués au plomb, murs contenant de la peinture au plomb qui s’écaille, proximité avec des décharges électroniques contenant du plomb.

La Chine et l’Inde comptent respectivement plus de 31,23 millions d’enfants et plus de 275,56 millions atteints de saturnisme. En tout, 900 000 enfants meurent de façon prématurée chaque année à cause de l’exposition au plomb.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Etude - Unicef

Ces articles devraient vous intéresser :

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Le Maroc fait un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a annoncé que le Maroc fera un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.