Liberté de presse au Maroc : un classement inquiétant

31 décembre 2023 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le niveau de la liberté de presse a reculé au Maroc, selon l’indice « Freedom Press Index ». C’est ce que révèle une récente étude.

Le Maroc se classe 144ᵉ en matière de liberté de la presse selon l’indice « Freedom Press Index ». L’étude note l’ignorance des progrès réalisés dans la simplification de l’accès à l’information et le développement des médias numériques, ainsi que des avancées dans le renforcement de la liberté de la presse. En revanche, le Maroc a réalisé des progrès en matière de respect des droits et libertés des minorités et d’égalité entre les citoyens dans leurs relations avec les administrations, selon l’indice “CEPII”.

À lire : Liberté de la presse : le Maroc fait la leçon à l’Algérie

En 2021, le Maroc s’est classé 142ᵉ dans l’indice d’expression et de responsabilisation. Selon l’Institut royal des Études stratégiques, cet indice ne reflète pas les réalisations énoncées dans la Constitution de 2011, principalement liées à la garantie des droits fondamentaux des citoyens et à la promotion de la liberté d’expression. Le royaume a en revanche amélioré sa position dans l’indice de démocratie surtout après l’adoption de la constitution de 2011, révèle la même source. Il occupe la troisième position dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA).

À lire : La liberté de presse mise à mal au Maroc

L’étude montre par ailleurs que les dépenses du Maroc dans le secteur de l’éducation restent insuffisantes, en particulier compte tenu de l’augmentation du nombre d’élèves inscrits. Le taux d’inscription dans le primaire est de l’ordre de 100 %, fait savoir l’Institut royal des Études stratégiques. Cette réussite est le fruit des efforts de l’État dans l’investissement dans ce secteur et l’amélioration de l’accès aux écoles, en particulier dans les zones rurales.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Presse - Liberté d’expression - Etude

Aller plus loin

Liberté de la presse : le Maroc fait la leçon à l’Algérie

Après avoir exigé que les lionceaux de l’Atlas se rendent à Constantine, ville hôte des matchs du Maroc via un vol direct de Rabat à bord d’un avion de Royal Air Maroc (RAM), le...

La situation de la presse au Maroc est difficile selon RSF

Le rapport annuel que réalise Reporters Sans Frontières (RSF), attribue une place défavorable au Maroc. En effet, comme l’an passé, le royaume qui n’a semblé faire aucun effort...

La presse est « partiellement libre » au Maroc selon Freedom House

L’ONG américaine Freedom House vient de placer le Maroc à la 32è place sur 67 pays étudiés dans son dernier classement sur la liberté de la presse dans le monde.

La liberté de presse mise à mal au Maroc

Le Maroc a été cité comme mauvais élève en matière de liberté de la presse, parmi les pays de la sous-région, lors de la 2ᵉ édition des Assises internationales du journalisme...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Magazine Marianne censuré au Maroc

L’hebdomadaire français Marianne (numéro 1407) a été interdit de distribution au Maroc, en raison d’un dessin caricatural jugé offensant pour le prophète Mohammad.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Tollé après la caricature du roi Mohammed VI par Charlie Hebdo

Le Conseil National de la Presse (CNP) a fermement condamné ce qu’il qualifie d’«  acte criminel odieux » du journal français Charlie Hebdo, l’accusant de s’attaquer directement au Roi Mohammed VI.