Lufthansa propose des tarifs verts vers le Maroc

16 février 2023 - 22h17 - Economie - Ecrit par : A.P

Lufthansa propose depuis mercredi des tarifs verts pour tous les vols vers le Maroc depuis l’Europe. Le groupe envisage de réduire de moitié ses émissions de CO₂ d’ici 2030.

Testé en Scandinavie depuis août 2022, l’offre de tarifs verts, le « Green Fare », a été étendu le 15 février à tous les vols en Europe et en Afrique du Nord. Ce tarif inclut la compensation complète des émissions de CO₂ avec du carburant durable et se veut plus respectueux de l’environnement. Contrairement au kérosène traditionnel, le carburant durable permet d’économiser 80 % des émissions de CO₂ et « d’envisager une aviation quasiment décarbonée », indique le groupe dans un communiqué.

À lire : Lufthansa annule des vols vers le Maroc

Ces tarifs verts offrent la possibilité aux voyageurs de changer gratuitement leur réservation. Ils seront proposés sur plus de 730 000 vols par an vers le Maroc, l’Algérie et la Tunisie depuis l’Europe. Les réservations en classe Économie et Affaires peuvent se faire sur les sites web des compagnies aériennes et sur la plateforme NDC.

« Les gens ne veulent pas seulement voler et découvrir le monde, ils veulent aussi le protéger en même temps. Nous soutenons nos hôtes dans ce sens avec des produits adaptés. Le lancement de ce produit est une étape importante dans nos efforts pour rendre les voyages aériens plus respectueux du climat », a déclaré à Air Journal Christina Foerster, membre du comité exécutif du groupe Lufthansa et CEO par intérim de Brussels Airlines.

À lire : Lufthansa veut reprendre ses vols vers le Maroc

Et à Tamur Goudarzi Pour, Chief Commercial Officer de SWISS d’ajouter : « Nous donnons ainsi conjointement un signal important au marché pour stimuler la production et le développement des carburants durables. Leur déploiement à plus grande échelle ne sera possible que si les clients, les compagnies aériennes et les fournisseurs de technologie s’unissent et disposent d’un soutien à l’échelon politique ».

Lufthansa ambitionne d’atteindre un bilan CO₂ neutre d’ici 2050. Le groupe entend réduire de moitié ses émissions nettes de CO₂ d’ici 2030 par rapport à 2019 grâce à des mesures de réduction et de compensation. Il est le premier groupe aérien en Europe à se doter d’un objectif de réduction des émissions de CO₂, conformément aux objectifs de l’Accord de Paris sur le climat de 2015.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Lufthansa - Environnement - Liaison aérienne

Aller plus loin

Lufthansa lance un nouveau vol vers le Maroc

La compagnie aérienne Lufthansa vient d’annoncer le lancement de plusieurs nouvelles liaisons aériennes, dont une vers le Maroc.

Lufthansa propose de nouveaux vols vers Agadir

Nouvelles liaisons aériennes vers Agadir. La compagnie aérienne Lufthansa vient d’annoncer le lancement de deux nouveaux vols entre Francfort et Munich vers la capitale du Souss.

Lufthansa annule des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne allemande Lufthansa a décidé d’annuler des vols vers le Maroc. Et pour cause, une grève générale des pilotes.

Retour de Lufthansa sur la ligne Munich-Marrakech

Après une pause forcée par la pandémie, la compagnie aérienne Lufthansa se prépare à reprendre ses vols entre Munich et Marrakech dès l’hiver prochain.

Ces articles devraient vous intéresser :

Environnement : l’engagement fort Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a adhéré au programme d’évaluation environnementale de l’Association Internationale du Transport Aérien (IEnvA), visant à atteindre la durabilité dans tous les domaines des opérations aériennes et au sol.

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Maroc : une deuxième usine géante de dessalement en projet à Nador

Le Maroc se prépare à lancer un appel d’offres pour une nouvelle usine de dessalement d’eau de mer à Nador, d’une capacité de 250 millions de mètres cubes par an, a annoncé Nizar Baraka, ministre de l’Eau et de l’Équipement.

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Norme « Euro 6 » : le patronat marocain demande un moratoire à l’Europe

Dans une demande formulée depuis juillet, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) demande du temps avant la mise en application de la norme antipollution dénommée « Euro 6 » déjà en vigueur en Europe et qui sera appliquée à partir de...

Le miel marocain est en péril

Les apiculteurs marocains sont inquiets. Depuis des années, des colonies d’abeilles sont décimées en raison de la sécheresse et des aléas climatiques, ce qui affecte durement la production du miel.

Des chercheurs marocains révolutionnent l’isolation des habitations

Des chercheurs marocains des Universités Moulay-Ismail de Meknès et de Rabat ont développé une nouvelle méthode d’isolation des habitations. Celle-ci est écologique et surtout économique.

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.