Recherche

La maire de Rabat menacée de révocation

© Copyright : DR

7 novembre 2021 - 14h20 - Maroc - Par: A.P

Les élus du PJD et de la FGD, partis d’opposition au conseil municipal de Rabat, ont adressé vendredi une requête au wali de la région pour révoquer la maire, Asmaa Rahlalou, qui a fait appel à son mari comme avocat de la commune dans un dossier devant la justice.

Les élus des deux partis estiment que la maire de Rabat a violé les dispositions de l’article 65 de la loi organique 113-14 en faisant appel à son mari, avocat, pour assurer la défense de la commune dans un dossier opposant l’institution à l’élu de la FGD, Faroouk Mahdaoui, qui conteste son « éviction » de la présidence de la commission des affaires culturelles, sportives et sociales, devant le tribunal administratif de la ville.

À lire : Le PJD conteste l’élection du maire de Rabat

Pour Omar Al Hyani, le président du groupe des élus de la FGD, la maire est dans un conflit d’intérêts pour avoir sollicité les services de son mari avocat pour assurer la défense de la commune, fait savoir L’Économiste. « Si le président du conseil commet des actes contraires aux lois en vigueur, le gouverneur de la préfecture ou de la province ou son intérimaire lui adresse un écrit pour fournir des explications écrites sur les actes qui lui sont reprochés dans un délai de 10 jours », rappelle-t-il, pour justifier la lettre adressée par les élus du PJD et de la FGD au wali.

À lire : Accusée de népotisme, la maire de Rabat réagit

Selon l’article 64 de la loi sus citée, le gouverneur ou son intérimaire, après réception ou non des explications écrites dans le délai fixé, peut saisir le tribunal administratif pour demander la révocation du président du conseil communal. Pour le moment, la maire de Rabat n’a fait aucune déclaration sur le sujet.

Mots clés: Droits et Justice , Rabat , Femme marocaine

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact