Un ancien directeur de la MAP poursuivi en justice par des ministres PJD ?

5 avril 2019 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Les poursuites judiciaires à l’encontre des journalistes sont loin de se faire rares comme il se devrait. Mohamed Khabbachi, actuel directeur du site d’information Barlamane.com, aurait plusieurs procès sur le dos, de la part de trois ministres du PJD.

A en croire le site de Jeune Afrique, l’ex-directeur de la MAP (agence de presse officielle du Maroc) et actuel directeur de Barlamane.com serait « dans le collimateur des islamistes du PJD ». On ne sait pas encore sur quoi Jeune Afrique se base pour affirmer cela.

Quoi qu’il en soit, ce média précise : « Trois ministres issus de ce parti : Mustapha Ramid (Droits de l’homme), Abdelaziz Rebbah (Énergie et Mines) et Lahcen Daoudi (Gouvernance) ont intenté des procès à ce média, lequel se plaint par ailleurs d’être exclu de la liste des bénéficiaires du soutien financier annuel qu’accorde à la presse Mohamed Laaraj, le ministre de la Communication ».

Le même média révèle que les raisons de cette animosité de certains membres du PJD à l’égard de Khabbachi sont la publication par ce dernier en première main de « plusieurs affaires de mœurs et de mauvaise gestion embarrassantes pour le PJD, dont les frasques de la députée Amina Maelaïnine et le montant exact de la pension de retraite d’Abdelilah Benkirane ».

Cette affaire reste à confirmer ou à suivre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Procès - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Plainte

Aller plus loin

Pour Benkirane, le comportement de Maelainine « n’est pas digne et détériore l’image du PJD »

Les choix de la députée du PJD Amina Maelainine suite aux polémiques engendrés par ses photos sans voile à Paris ne sont pas du goût de l’ancien chef du Gouvernement Abdelilah...

Maroc : un président de commune du PJD donne des pots-de-vin à des élus dans un bar

L’affaire de la députée Maelainine qui aurait enlevé son voile à Paris a l’air d’une rigolade à côté de celle-ci ! Un président de commune du parti islamiste PJD vient d’être...

Maroc : la tenue d’une députée continue de semer la zizanie au sein de son parti

« Le PJD n’a pas à éduquer les Marocains sur l’ablution et la prière » : C’est ce qu’a en tout cas déclaré Abdelaziz Rebbah ministre de l’Energie et des Mines au sein du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.