Recherche

Maroc : la tenue d’une députée continue de semer la zizanie au sein de son parti

© Copyright : DR

11 février 2019 - 16h45 - Maroc

« Le PJD n’a pas à éduquer les Marocains sur l’ablution et la prière » : C’est ce qu’a en tout cas déclaré Abdelaziz Rebbah ministre de l’Energie et des Mines au sein du gouvernement de Saâdeddine El Othmani concernant l’affaire du voile de la députée marocaine Amina Maelainine

« Les Marocains ne nous ont pas choisis pour leur enseigner l’ablution, la prière ou la Omra », a précisé celui qui est aussi membre du secrétariat général du parti. « Les Marocains nous ont choisis pour conserver l’argent public. Nous gérons des villes et contribuons à un nouveau modèle de développement. »

Dans une interview accordée au journal Al Ahdath Al Maghribia, le ministre a assuré que sa formation politique n’opprimera personne quant à ses choix qui doivent, selon lui, rester personnels.

Il a évoqué le cas de la députée Maelainine dont la question est actuellement débattue au sein d’un comité et suivie personnellement par le secrétaire général. « Nous verrons comment cela va aboutir », a-t-il simplement fait savoir.

Pour Rebbah, « le parti détermine les droits et les devoirs de chaque personne au sein du parti et si la conduite est contraire à ses devoirs ou va à l’encontre de la loi fondamentale, et des lois du parti, ceci est un autre sujet. »

Pour rappel, des photos sans voile à Paris de la députée PJD Amina Maelainine ont été diffusées il y a quelques semaines sur les réseaux sociaux, ce qui est, complètement à l’opposé, des idées qu’elle défend depuis plusieurs années au sein du parlement.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact