Hamid Chabat transfère-t-il tous ses actifs à l’étranger ?

11 avril 2019 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

L’ancien secrétaire général du parti de l’Istiqlal, par ailleurs toujours parlementaire, Hamid Chabat, serait en train de quitter progressivement le Maroc en liquidant tous ses actifs.

Al Akhbar écrit d’emblée : « Abdelhamid Chabat, ancien SG du PI, s’est transformé en parlementaire fantôme, après avoir quitté le Maroc et s’être installé en Allemagne. Des sources bien informées ont révélé que l’ancien maire de Fès a transféré tous ses liquidités dans des banques européennes ».

En outre, la même source précise que Chabat investirait en Turquie et aux Pays-Bas et qu’il s’active à revendre tout ce qu’il possède au Maroc, en termes de biens meubles et immeubles, pour parvenir d’ici 2021 (fin de ses divers mandats) à ne plus avoir quoi que ce soit le retenant au Maroc. Et pour s’installer de manière définitive en Allemagne.

Par contre, plusieurs dossiers judiciaires à son encontre, dans les tribunaux de Fès, pourraient l’entraver, à en croire la même source. « Plus de 8 affaires judiciaires pourraient lui mettre des bâtons dans les roues et fausser ses calculs », conclut Al Akhbar.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Istiqlal - Hamid Chabat

Aller plus loin

Hamid Chabat veut-il se soustraire à la justice marocaine ?

L’ancien maire de Fès, Hamid Chabat, devra s’expliquer devant la justice pour les nombreux cas d’irrégularités notées dans la gestion de la municipalité. Seulement, il n’est pas...

Ces articles devraient vous intéresser :

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...