Hamid Chabat, grand absentéiste du Parlement

19 janvier 2020 - 23h20 - Maroc - Ecrit par : K.B

A l’exception de la séance d’ouverture, présidée par le roi Mohammed VI en octobre dernier, Hamid Chabat est passé maître dans l’absentéisme. Il a déjà manqué à 13 séances parlementaires de l’année en cours.

Le dernier numéro du bulletin officiel du Parlement marocain vient de publier les absences des députés durant l’année législative courante. L’ex-secrétaire général du parti de l’istiqlal, semble avoir battu le record d’absentéisme.

Selon le site Akhbarona, ces absences répétées interpellent, surtout que Chabat continue de bénéficier d’une rémunération mensuelle de 30 000 dirhams en plus d’avantages divers, sans exercer sa mission.

Si Chabat a disparu des radars, cela est dû en grande partie à son départ en Turquie, en compagnie de sa petite famille, où il compte s’installer de manière définitive afin d’obtenir la nationalité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Hamid Chabat - Parlement marocain

Aller plus loin

Hamid Chabat touché au portefeuille

Les indemnités de parlementaire que continue de percevoir l’ancien secrétaire de l’Istiqlal, Hamid Chabat, vont être revues à la baisse, comme le stipule la procédure. Ainsi...

Hamid Chabat transfère-t-il tous ses actifs à l’étranger ?

L’ancien secrétaire général du parti de l’Istiqlal, par ailleurs toujours parlementaire, Hamid Chabat, serait en train de quitter progressivement le Maroc en liquidant tous ses...

Après un exil en Turquie, Hamid Chabat est de retour au Maroc

Après deux ans passés en Turquie, l’ex-patron de l’Istiqlal, Hamid Chabat est de retour au Maroc. Ses partisans ont la ferme conviction qu’il est rentré pour récupérer la mairie...

Maroc : des sanctions pour lutter contre l’absentéisme des parlementaires

Suite à l’échec des mises en garde du président Habib El Malki contre les parlementaires absentéistes, le bureau de la Chambre des représentants entend ouvrir la voie des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Emmanuel Macron prépare une visite officielle au Maroc

La relation entre la France et le Maroc, après une période de tensions, semble se diriger vers un apaisement et cela pourrait même aboutir à la visite au royaume du président Emmanuel Macron très prochainement.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Tollé après la caricature du roi Mohammed VI par Charlie Hebdo

Le Conseil National de la Presse (CNP) a fermement condamné ce qu’il qualifie d’«  acte criminel odieux » du journal français Charlie Hebdo, l’accusant de s’attaquer directement au Roi Mohammed VI.

Le roi Mohammed VI félicite l’équipe du Maroc de football

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations aux membres de l’équipe nationale de football suite à leur exploit à la Coupe du Monde de la FIFA, qui s’est déroulée au Qatar.

Aïd Al Mawlid : le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 672 personnes

Le roi Mohammed VI a gracié 672 personnes à l’occasion de l’Aïd Al Mawlid Annabawi, célébré ce dimanche 9 octobre au Maroc. Ces détenus avaient été condamnés par différents tribunaux du Royaume.

Mohammed VI félicite l’AS FAR

Le Roi Mohammed VI a adressé ses félicitations aux joueuses de l’AS FAR, qui ont remporté dimanche la finale de la Ligue des Champions féminine de la Confédération africaine de football (CAF).

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Réforme du Code de la famille au Maroc : vers une égalité parfaite hommes femmes ?

Le roi Mohammed VI a adressé mardi 26 septembre une Lettre royale au Chef du gouvernement, annonçant une révision approfondie du Code de la famille (Moudawana), près de 20 ans après celle opérée en 2004.

Maroc : la grande réforme du Code de la famille est lancée

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, le gouvernement d’Aziz Akhannouch s’active pour la réforme du Code de famille.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.