Recherche

Maroc : les riches continuent de violer les mesures sanitaires

© Copyright : DR

8 octobre 2020 - 21h20 - Société

Les manifestations populaires (fêtes, fiançailles, mariages, obsèques, grandes réunions, congrès…), continuent d’avoir cours dans toutes les grandes villes du Royaume, au grand mépris des mesures d’interdiction décrétées par les autorités, en ces temps de crise sanitaire. Les autorités ne restent pas sans réaction devant ces violations, qui sont l’œuvre de certaines personnes et familles qui proviennent des milieux aisés, comme des quartiers populaires.

Bien des familles et individus ne sont nullement ébranlés par la situation épidémiologique du pays. Selon, Maroc Hebdo Press, des parents continuent d’organiser en secret, diverses cérémonies (fiançailles, mariage, baptême…de leurs enfants), qui occasionnent des rassemblements, s’exposant ainsi eux-mêmes, tout comme leurs convives, à la contamination et même à l’interpellation pour violation des décisions d’Etat.

Sur les lieux, devant ces cas flagrants de non-respect de l’état d’urgence sanitaire, les autorités ne ménagent personne. Mariés, fiancés, baptisés…, ainsi que leurs invités, tous sont interpellés.

C’est le cas dimanche 13 septembre 2020, où, rapporte la même source, les autorités locales de Béni Mellal, avec l’appui des services sécuritaires, ont fait irruption dans l’une des salles de fêtes de la ville, en pleine célébration d’un mariage. Les mariés, des membres de leurs familles, ainsi que la propriétaire de la salle des fêtes, tous ont été transférés au siège de la Sûreté nationale de la ville pour y être entendus.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Anniversaire , Congrès , Manifestation , Sanction

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact