Recherche

Covid-19/Maroc : Ce qui a favorisé le rebond des contaminations

© Copyright : DR

5 octobre 2020 - 10h40 - Société - Par: I.L

Les causes de l’échec de la lutte contre le coronavirus au Maroc sont désormais connues. Elles sont liées au manque d’équipements médicaux, à la pénurie de médicaments et à la pénurie de personnel soignant.

Les mesures drastiques mises en place par le Maroc au début de la crise ont séduit à l’international. Certains pays ont même sollicité son expertise pour remporter cette bataille épidémique. Plus de sept mois après la découverte du premier cas du Covid-19, le Royaume peine à réussir ce challenge. En témoignent le rebond de contamination observé depuis quelques semaines. Outre le relâchement des mesures préventives contre ce virus mortel, d’autres causes sont à l’origine de cet échec cuisant.

La pénurie des médecins et des infirmiers remonte à plusieurs années avant l’épidémie du Covid-19, rapporte Al Ahdath al Maghribia. La crise sanitaire en a rajouté une couche. Selon les statistiques du ministre de la Santé, les besoins en ressources humaines de son département s’établissent à 32 387 médecins contre 64 774 infirmiers et techniciens de la santé.

L’autre difficulté majeure qui a favorisé cet échec est le manque d’équipements et de médicaments dans les officines et centres de santé. Le même média relève que les hôpitaux ont été confrontés à l’absence de matériels médicaux avec comme conséquence l’infection d’un nombre important de personnel soignant. Des médecins soutiennent pourtant qu’ils étaient assez équipés au début de la crise.

Plusieurs raisons ont été évoquées par les cadres du ministère pour justifier cette pénurie des équipements médicaux et surtout des médicaments autorisés dans le traitement du Covid-19.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Santé , Ministère de la Santé

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact