Voici le nombre de Marocains ayant été en contact avec le virus du Covid-19

27 septembre 2020 - 18h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

0,7% de la population marocaine possède des anticorps anti-SRAS-CoV-2-type IgG ayant été en contact avec le virus. C’est ce que révèlent les résultats préliminaires de l’enquête sérologique nationale initiée par le ministère de la Santé.

Les tests sérologiques ont été appliqués sur des échantillons sanguins provenant des donneurs dans les centres de transfusion sanguine, des laboratoires publics régionaux ou nationaux et dans des CHU. Sur la période entre mars et août dernière, sur un échantillon de 85 000 donneurs de sang au Maroc, 0,7% présente des anticorps anti-SRAS-CoV-2-type IgG. Ainsi, ce ratio concerne 254 100 personnes ayant été en contact avec des personnes contaminées par le virus sur 36,3 millions de Marocains.

L’objectif de cette étude est de connaître la prévalence du virus ainsi que le taux de l’immunité de la population, explique le ministère de la Santé. En tenant compte de toutes les régions du royaume, les résultats ont été validés par un comité scientifique et technique. Ce comité a été désigné sur décision ministérielle de même que le comité de déontologie des recherches scientifiques.

Comparativement à certains pays du monde, ces résultats montrent l’efficacité de la performance du système de surveillance épidémiologique du royaume. Ce système a pu suivre tous les cas porteurs du virus, souligne le ministère. Comparativement aux autres pays, on a un taux de 1,7% au Danemark, 2,7% aux Pays-Bas et 2,23% au Québec. L’enquête est en effet importante pour connaître l’étendue de l’infection du Covid-19 au sein de la population. Ces résultats permettront d’évaluer l’efficacité des mesures prises pour limiter la propagation de l’épidémie.

Le ministère de la Santé prépare actuellement une stratégie de surveillance sérologique nationale ciblant principalement les personnes atteintes de maladies chroniques, les personnes âgées de 60 ans et plus, les professionnels de la santé, les détenus dans les établissements pénitentiaires et les donneurs de sang. Six millions de personnes parmi ces populations les plus vulnérables devront être sondées par cette enquête nationale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Enquête - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Covid-19/Maroc : Ce qui a favorisé le rebond des contaminations

Les causes de l’échec de la lutte contre le coronavirus au Maroc sont désormais connues. Elles sont liées au manque d’équipements médicaux, à la pénurie de médicaments et à...

Pandémie du Coronavirus : sombres perspectives pour le Maroc

Les projections ne sont pas du tout bonnes pour le Maroc quant l’évolution épidémiologique du royaume. C’est l’Institut américain IHME qui n’exclut pas la possibilité d’un...

Le Maroc mise sur la préférence nationale

Permettre aux entreprises marocaines, TPE et PME surtout, de profiter des commandes publiques pour leur relance en cette période de crise, c’est tout le sens du principe...

Quid de l’impact du Covid-19 sur le cerveau ?

Le coronavirus peut envahir le cerveau, et provoquer les maux de tête, la confusion et des délires chez des patients. C’est ce que révèle une étude réalisée à l’université de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.