La Marine royale marocaine tire sur un go-fast, plusieurs blessés

25 septembre 2018 - 20h20 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

La Marine Royale marocaine annonce ce soir qu’une de ses unités a tiré sur une embarcation se trouvant de « manière suspecte dans les eaux marocaines après son refus d’obtempérer aux avertissements ».

Dans un communiqué publié par la préfecture M’diq-Fnideq, il est ainsi indiqué qu’une unité de combat relevant de la Marine Royale, opérant en Méditerranée, a été contrainte mardi de tirer des balles sur une embarcation rapide « Go Fast » conduite par un individu de nationalité espagnole, qui se trouvait de manière suspecte dans les eaux marocaines, et ce après le refus d’obtempérer aux avertissements.

Quatre personnes ont été blessées, précise la même source, selon laquelle, elles ont toutes été transférées à l’hôpital provincial de la Préfecture de M’diq-Fnideq pour recevoir les soins nécessaires.

D’après la même source, ce « go-fast » transportait des candidats à l’immigration clandestine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Fnideq - Marine Royale Marocaine

Aller plus loin

Maroc : HRW demande de juger les militaires qui ont causé la mort de Hayat

L’organisation de défense des droits de l’homme Human Right Watch (HRW) vient de demander aux autorités marocaines de juger les militaires de la Marine royale qui ont causé la...

Maroc : la folle rumeur qui a rassemblé des centaines de personnes près d’Al Hoceima (vidéo)

Les messages proposant le transport gratuit à bord de zodiacs pour l’Espagne se sont répandus comme une traînée de poudre ce weekend dans tout le nord du Maroc.

Maroc : l’armée donne sa version des faits après la mort de Hayat

Beaucoup de choses ont été dites sur la mort de Hayat, une Marocaine de 20 ans, morte après des tirs de la Marine royale sur un go-fast piloté par un ressortissant espagnol et...

Maroc : ce que l’on sait des tirs de la Marine royale sur un go-fast

Une unité de la Marine Royale marocaine a ouvert le feu aujourd’hui sur un go-fast dont le conducteur, un ressortissant espagnol, a refusé d’obtempérer.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.