Recherche

Maroc : moins de 1% des affaires de corruption arrivent devant les tribunaux

© Copyright : DR

16 mai 2014 - 14h53 - Maroc

Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a déploré ce mercredi le fait que sur les 5000 rapports mettant en évidence des cas de corruption et de détournements d’argent, seulement 28 arrivent devant les tribunaux.

Il s’agit donc d’un pourcentage de 99,44% de rapports de corruption et de détournements qui sont éliminés. Ces rapports initiés par l’Inspection générale des finances (IGF) n’arrivent que rarement devant les tribunaux (pourcentage de 0,56%).

Cette information vient en fait de Idriss Al Andalousi, président de l’association de l’IGF, qui s’exprimait lors d’un séminaire sur la « gestion publique et les défis de la lutte contre la corruption ». Benkirane, qui était présent, en a été consterné.

Selon Benkirane : « Il faut assurer le suivi des audits de l’IGF. Cela permettra d’améliorer la gouvernance et de couper court aux détournements des biens publics ». « Si quelqu’un veut faire fortune, qu’il ne touche pas aux biens publics », a-t-il également souligné, selon l’Economiste.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact