Maroc : 24 ans de prison pour un « espion » franco-algérien

17 juin 2023 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

La cour d’appel de Rabat vient de condamner à 24 ans de réclusion criminelle un Franco-algérien, trafiquant international de drogue et soupçonné d’espionnage pour le compte des services de renseignement espagnols et français.

Le mis en cause a été arrêté par les services de sécurité marocains lors d’une opération de démantèlement d’un réseau international de trafic de drogue. Ce ressortissant algérien naturalisé français est entré sur le territoire marocain par la frontière de Sebta avec un faux document d’identité. Il a quitté la France où il était détenu pour son implication dans des réseaux internationaux de trafic de drogue, rapporte le quotidien Assabah.

À lire : Des hackers algériens s’en prennent à des sites marocains

Selon des sources du quotidien, le mis en cause aurait été recruté par les services de renseignement français et espagnols en 2009, alors qu’il séjournait dans les prisons espagnoles après une condamnation pour trafic international de drogue, pour infiltrer des réseaux de trafic de drogue en Espagne, dans plusieurs autres pays européens et même au Maroc. Il compte une vingtaine de collaborations avec ces services, précisent les mêmes sources.

À lire : Un ancien espion des mosquées rejoint la police néerlandaise

Le Franco-algérien est également impliqué dans des affaires d’enlèvement et de torture avec demande de rançon au Maroc. Après son arrestation, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés. La cour d’appel de Rabat l’a récemment condamné à 24 ans de réclusion criminelle.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Espagne - Algérie - Drogues - Trafic - Espionnage - Arrestation

Aller plus loin

Un Marocain arrêté en Allemagne pour « espionnage »

Soupçonné d’espionnage par les partisans du mouvement de protestation du Hirak du Rif, un Marocain a été arrêté en Allemagne puis placé en détention provisoire.

Double vie démasquée à Casablanca : faux espion et journaliste

Les services de la préfecture de Casablanca ont mis fin aux agissements d’un individu qui se faisait passer à la fois pour un agent des renseignements et un...

En Allemagne, un Marocain soupçonné d’espionnage des MRE

Le Parquet fédéral allemand vient de révéler qu’un individu est désormais dans le collimateur de la justice. Cet homme, identifié comme Mohamed A. et d’origine marocaine, fait...

Le baron de la drogue « Mimo » arrêté en Algérie après un passage au Maroc

Le Franco-algérien Mohamed Djeha alias « Mimo », l’un des barons de la drogue à Marseille, et chef de La Castellane, a été arrêté jeudi à Oran en Algérie, après plusieurs années...

Ces articles devraient vous intéresser :

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »