Maroc : les autorités mettent en garde contre le Bitcoin

7 avril 2022 - 05h00 - Economie - Ecrit par : G.A

Les autorités financières s’inquiètent des risques que continuent de prendre certains Marocains dans l’utilisation des monnaies virtuelles du type Bitcoin malgré l’interdiction au Maroc. Dans une nouvelle mise en garde, elles ont appelé tous les utilisateurs au respect de la réglementation en vigueur en la matière.

Dans un communiqué, Bank Al Maghrib, l’Autorité marocaine du Marché des Capitaux en tant qu’organismes régulateurs et l’Office des changes s’étonnent que malgré les nombreux avertissements, des personnes physiques et morales continuent d’utiliser ce type de procédés, tout en sachant les risques qu’elles encourent, puisqu’il s’agit d’une « activité non régulée et caractérisée par une grande volatilité qui occasionne une absence de toute protection pour le consommateur, d’autant plus que ce système paraît attractif et facile d’usage », rapporte La MAP.

À lire : Maroc : malgré l’interdiction de la crypto-monnaie, les transactions de Bitcoin explosent

Les autorités financières tirent surtout la sonnette d’alarme car certains utilisent ce procédé à des fins illicites, en particulier pour le blanchiment de capitaux ou le financement d’activités criminelles. C’est la raison pour laquelle, elles appellent les personnes physiques et morales concernées à se conformer strictement à la réglementation en vigueur.

Sujets associés : Bank Al-Maghrib (BAM) - Office des changes - Blanchiment d’argent - Bitcoin

Aller plus loin

Marrakech : le Bitcoin fait de nouvelles victimes

Malgré les mises en garde des autorités, plusieurs Marocains, dont des hommes d’affaires, se sont fait piéger en se faisant escroquer environ 30 millions de dirhams via des...

Le Maroc veut encadrer l’usage des cryptomonnaies

Afin de lutter contre le blanchiment d’argent et les activités illégales, le Maroc envisage de réglementer l’usage des cryptomonnaies. Un projet de loi sera initié à cet effet...

Voilà pourquoi le Bitcoin est interdit au Maroc

L’interdiction de la monnaie virtuelle « Bitcoin » a été incomprise au Maroc et le wali de Bank Al Maghrib a dû s’en expliquer mardi, lors d’une conférence de presse organisée à...

Le cours du Bitcoin s’envole après avoir été déclaré Halal

Il n’a suffi que d’un rapport d’une organisation de microfinance indonésienne selon lequel le Bitcoin est halal pour faire grimper son cours de plus de 1.000 dollars en quelques...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham remonte face à l’euro et au dollar

La devise marocaine s’est appréciée de 0,63 % face à l’euro et de 0,64 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 27 avril au 03 mai. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham chute par rapport à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,45 % vis-à-vis de l’euro et de 0,39 % face au dollar américain durant la période du 04 au 10 janvier, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham se requinque face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,11 % face à l’euro et de 0,55 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 23 au 29 mars 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Blanchiment d’argent : le Maroc attend toujours la décision du GAFI

Le Groupe d’action financière (GAFI), organisme international de lutte contre le blanchiment d’argent a annoncé que la décision de faire sortir le Maroc de la liste grise n’est pas encore prise. Les bonds qualitatifs du pays ont, affirme-t-on, été...

Maroc : les envois de fonds des MRE en forte hausse

Un peu plus de 45 milliards de dirhams ont été envoyés au Maroc par les Marocains résidant à l’étranger à fin mai dernier, selon les chiffres dévoilés par l’Office des Changes.

Dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,43 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,29 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 09 au 15 mars 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de résidence.

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Le dirham baisse face à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,98% vis-à-vis de l’euro et s’est apprécié de 0,73% face au dollar américain au cours de la période du 09 au 15 novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).